Ex-enfants soldats : l’agriculture comme moyen de réinsertion

enfants soldats
« La Nouvelle Graine » est un projet humanitaire lancé le 12 février, à l’occasion de la Journée internationale des enfants soldats, par le collectif Univerbal afin d’aider les ex-enfants soldats à se réinsérer par le biais de l’agriculture.

Une ferme écologique pour réinsérer les ex-enfants soldats par l’agriculture et la pédagogie » ? Tel est le projet du collectif humanitaire Univerbal qui, depuis 2006, s’affaire à aider les milliers d’enfants enrôlés dans les forces et groupes armés. Aujourd’hui, « La Nouvelle Graine », l’intitulé du projet, est plantée.

Direction la République démocratique du Congo (RDC) qui, de par son potentiel agricole de 80 millions d’hectares de terres agricoles, a été choisie pour lancer, en partenariat avec le Bureau pour le Volontariat au Service de l’Enfance et de la Santé (BVES), un projet sur 3 ans, destiné à la réhabilitation des ex-enfants soldats. Cette ferme écologique se situera dans le territoire du Kalehe, dans la province du Sud-Kivu.

C’est donc à travers une « pédagogie adaptée et ciblée » que ce projet doit permettre à des centaines d’enfants de se réinsérer dans la société. Mais une telle initiative a un coût. Il comprend l’achat du terrain, la construction d’une ferme agricole, le suivi et le développement de la coopérative par les jeunes réinsérés et encadrés par des éducateurs, le financement des formateurs et des coordinateurs techniques spécialisés. C’est pourquoi Univerbal a lancé unappel au don sur la plateforme Kisskissbankbank.com afin de récolter la somme de 7 500 euros correspondant au premier pallier de l’achat du terrain. Pour l’heure, 440 euros ont été collectés et il ne reste que 82 jours pour atteindre l’objectif.

Trois objectifs, cinq hectares

Univerbal et BVES se sont fixés 3 objectifs pour favoriser leur réinsertion socio-professionnelle et leur réhabilitation personnelle dans une démarche de développement durable :

• Former les jeunes pour qu’ils puissent vivre de leur terre grâce à la culture et à l’élevage, 
• Leur transmettre les compétences et les techniques adaptées pour être autonomes durablement, 
• Leur permettre de développer les marchés locaux avec les produits de premières nécessités.

Les 5 hectares du terrain seront répartis comme suit : 1 hectare consacré à l’implantation de bâtiments tels que les salles de classe, de logements ou encore les espaces de vie, 3 hectares dédiés aux activités agricoles et 1 hectare pour les activités d’élevage.

« Participer à La Nouvelle Graine sur Kiss Kiss Bank Bank, c’est soutenir une action pensée et imaginée à partir des besoins réels d’acteurs de terrain qui se battent chaque jour pour améliorer le quotidien d’enfants dont l’enfance a été arrachée », écrit Univerbal. Pour commencer, « La Nouvelle Graine » devrait aider 568 ex-enfants soldats.

PAR FOUÂD HARIT

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge