Exclusif Jacques Vergès est mort dans la chambre de Voltaire

Verges
L’avocat Jacques Vergès aura réussi sa sortie: selon nos informations, il s’est éteint hier soir, à Paris, dans la chambre même où Voltaire avait poussé son dernier souffle, le 30 mai 1778.

Affaibli depuis quelques mois -comme on avait pu le constater lors de la sortie de ses Mémoires, De mon propre aveu (Pierre-Guillaume de Roux)-, le célèbre avocat avait du mal à se remettre d’une bronchite, depuis quelques semaines. Avant-hier, 14 août, une amie proche propose de l’héberger chez elle. Elle habite quai Voltaire, à Paris, face au Louvre, dans l’appartement où l’auteur de Candide passa les dernières années de sa vie et où il expira. Il la rejoint, donc.

Jacques Vergès a passé là-bas toute la journée du 15 août et s’apprêtait à dîner, hier soir, vers 20 heures, quand il s’est subitement effondré, apparemment victime d’un malaise cardiaque. Un médecin habitant l’immeuble est appelé en urgence, avant que le SAMU n’intervienne. En vain. Gageons que l’avocat, passé maître dans la mise en scène de son propre personnage, aurait goûté cette fin voltairienne.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge