Exclusif « Mauritanie 24 » : Tous les détails sur les tirs qui ont failli coûter la vie au Président Aziz


En rentrant à Nouakchott, samedi 13 octobre 2012, vers 19 heures 10 minutes, après un week-end à Essweihla, dans les environs de Bénichab, le président Mohamed Ould Abdel Aziz, qui était au volant de sa voiture, une Toyota Land Cruiser V8 version 2012, quitte la route goudronnée Akjoujt-Nouakchott .

 

Le président Aziz, comme à son habitude, n’aimant pas avoir la voiture qui le protège, la laisse loin derrière. Cette dernière était conduite par le sergent Hama, membre de la sécurité rapprochée du président de la République. Les deux voitures du cortège présidentiel ayant quitté Essweihla à 17 heures 37 pour Nouakchott. Le président de la République était accompagné de son cousin et ami intime Ahmed Ould Abdel Aziz. Tout d’un coup à 19 heures 48 précisément, une voiture de type Toyota Avensis portant une immatriculation étrangère avec à son bord deux individus, l’un portant une djellaba blanche et un turban et l’autre en attirail de sport avec un tee-shirt blanc, lui font signe de ralentir. Cette voiture est celle du lieutenant El Haj Ould Aheimed (29 ans) qui commande une unité d’entrainement de l’armée de l’air installée à Tweïla, à environ 40 km au nord de Nouakchott. Le lieutnant El Haj était à bord de sa voiture et était accompagné du soldat Dah. Les deux hommes, « en tenue civile », étaient partis à 19 heures 10, selon leur déclaration à la gendarmerie, « acheter du lait de chamelle » que vendent des éleveurs dont les troupeaux de chameaux réunis en groupes de 20 ou 30 têtes paissent en toute liberté à côté des casernes militaires . Le lait de chamelle est très prisé par les mauritaniens. Et l’élevage de chameaux à proximité de la capitale Nouakchott est la version moderne d’une activité ancestrale, repensée suite à une importante urbanisation des populations nomades dont l’aliment de base est le lait. 19 heures 48 donc, tout se déclenche et très vite: le président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz craint une attaque contre sa personne cependant que, face au comportement du chauffeur qui ne s’arrête pas, « les deux militaires se disent avoir affaire à une équipée criminelle ». Le lieutenant El Haj tire 13 balles de sa Kalachnikov directement sur le véhicule, touchant directement la personne du Chef de l’Etat qui a reçu trois balles dans le corps : deux à l’épaule et l’autre à l’abdomen. Un fait qui n’a pas surpris les Mauritaniens, Aziz a fait montre d’un net degré de sang froid tout au long de cette mésaventure. Une fois touché, il a néanmoins gardé le volant pendant plusieurs kilomètres, vraisemblablement histoire de donner le temps au véhicule d’escorte de se rapprocher de ses ‘assaillants’. Dans le même temps, il donne des coups de fil au chef d’ état-major des armées le général de brigade, Mohamed Ould Mohameid Cheikh Ghazwani, ainsi qu’à l’hôpital militaire de Nouakchott qu’il informe de son arrivée incessante. Sa blessure à l’abdomen, il y verse régulièrement de l’eau dans le but de limiter l’hémorragie. Arrivé à l’hôpital militaire, il subit une longue intervention chirurgicale menée par les professeurs Sid’Ahmed Ould Mogueya et Kane Boubacar. Les médecins ont pu extraire les trois balles. Dans des propos succincts recueillis sur son lit d’hôpital à Nouakchott avant son départ pour Paris, le président Mohamed Ould Abdel Aziz s’est d’ailleurs voulu rassurant disant que l’opération qu’il a subie a été couronnée de succès. Il a dit vouloir, à travers cette rencontre avec la presse, rassurer le peuple mauritanien sur son état de santé après les coups de feu essuyés par son convoi qui empruntait une piste secondaire aux environs de Tweila au nord de Nouakchott. Il a précisé que ces coups de feu avaient été tirés par erreur par un « groupe » de soldats. Courageux, le Président Aziz est apparu serein mais semblait aussi très fatigué. Peu de temps après cet enregistrement, dont la diffusion par la télévision officielle mauritanienne a accusé un très grand retard, le Président de la République mauritanienne s’est envolé à bord d’un avion médicalisé mis à sa disposition par le ministère français de la défense pour Paris où il a été admis à l’hôpital de Percy, à Clamart.
Mauritanie 24 avec A.D
Ils ont dit à propos des tirs sur Aziz :
« J’ai rendu visite au Président à l’hôpital de Percy. Il a tenu à ce que la visite soit ouverte à tous les mauritaniens. Je lui souhaite un prompt rétablissement »
Mohamed Ould Bouamatou, ancien président du patronat mauritanien
« Aujourd’hui où nous constatons que l’Etat est frappé à sa tête, nous ne pouvons que prier pour que celui qui le représente (plus de force que de gré) se remette au plus vite et… remette en cause sa façon de gouverner. Il en va du devenir d’une nation plongée dans la tourmente, les hommes, eux, sont éphémères.Aziz de la “rectification de la Démocratie” (dixit Ahmed Daddah), se doit désormais de rectifier le tir ».
Pr ELY Mustapha, consultant international
« Je suis au Havre sinon je passerais lui présenter mes voeux de prompt rétablissement que je lui souhaite très sincèrement »
Lô Gourmo Abdoul, professeur de droit
« Il y a de grands dysfonctionnements au niveau de la sécurité du président Aziz. Pourquoi la voiture du président Aziz n’est pas blindée ? Comment expliquer qu’un président de la République, régulièrement menacé par AQMI, qui a déjà envoyé des éléments pour le tuer une première fois, circulant dans une zone où ont été kidnappés des européens, puisse partir sans escorte et mesures de sécurité? ».
Ancien officier mauritanien sous couvert de l’anonymat
« Le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz est, Alhamdoulillah hors danger mais, par nos prières pour notre illustre blessé se consolide aussi l’Unité de la Nation. Dans l’épreuve, nous devons, partisans ou adversaires du régime, réapprendre à nous aimer, parfaire notre unité, cimenter notre être ensemble, …bref couver encore et toujours notre chère patrie ».
Mohamed Ould El Kory, directeur de la communication à l’ANAIR et coordinateur principal de la Commission Politique de l’Union Pour la République (UPR, parti au pouvoir en Mauritanie).
Mauritanie24

Source:Dakaractu

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge