Explosion de deux bombes au marathon de Boston: au moins trois morts

Deux violentes explosions sont survenues ce lundi 15 avril près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston, BOSTON-MARATHON-EXPLOSITIONen plein centre-ville, alors que 26 000 personnes participaient à la course. Selon un dernier bilan toujours provisoire, elles auraient fait trois morts et plus d’une centaine de blessés. Des engins explosifs ont été retrouvés dans la ville.

Les deux explosions sont survenues à proximité de la ligne d’arrivée du marathon de Boston, alors qu’il touchait à sa fin. Elles se sont produites à quelques secondes d’intervalle, laissant penser qu’il pourrait s’agir d’un attentat. Selon un bilan provisoire, au moins trois personnes sont mortes et il y aurait plus d’une centaine de blessés.

La police avait également fait état dans un premier temps d’une troisième explosion à la Bibliothèque JFK de Boston, mais elle est revenue sur cette information. L’incident serait en réalité « lié à un feu ».

La chaîne de télévision NBC News rapporte que plusieurs engins explosifs ont été retrouvés dans la ville.

Des blessés traités sur place

Plus de 26 000 personnes participaient à ce marathon, la plus ancienne course des Etats-Unis. Les télévisions montrent des images de panique, des rues jonchées de débris, des blessés transportés dans des brancards. « Il y avait beaucoup de poussière, de la fumée, du verre », a raconté un témoin à CNN, précisant qu’une des explosions était tellement puissante qu’il avait cru que sa tête « allait éclater ». Certains blessés ont été traités sur place, dans les tentes de premiers secours destinées aux coureurs qui ont été transformées en salles de triage. Les cas les plus graves ont été transportés dans les hôpitaux de la ville.

« Nous retrouverons ceux qui ont fait ça »

Dans une courte intervention prononcée depuis la Maison Blanche, le président Obama a déclaré que ses services ne possédaient encore aucune information sur l’origine et la cause des deux explosions. « Nous ne savons pas encore qui a fait ça et pourquoi, et personne ne devrait tirer de conclusions hâtives jusqu’à ce que nous ayons tous les faits. Mais ne vous y trompez-pas, nous retrouverons ceux qui ont fait ça et nous trouverons pourquoi ils ont fait ça. Tout individu responsable, tout groupe responsable, subira les foudres de la justice ».

Pour ne pas jeter de l’huile sur le feu, Barack Obama n’a pas voulu parler d’attentat terroriste. L’enquête a commencé : pour le moment aucun suspect n’a été arrêté, mais plusieurs individus ont été interrogés.

Plusieurs villes, dont New York et San Francisco, ont annoncé avoir déjà renforcé leurs mesures de sécurité.

————————————————————————————————————

Trois personnes sont mortes, dont un enfant de huit ans, et au moins 140 autres ont été blessées lundi dans deux explosions presque simultanées à Boston près de la ligne d’arrivée du marathon, ont annoncé la police et les hôpitaux. Une troisième explosion a eu lieu environ une heure plus tard à la bibliothèque JFK, à quelques kilomètres de la ligne d’arrivée du marathon mais la police a annoncé que celle-ci était liée à un incendie. La police a également retrouvé « plusieurs engins explosifs » dans la ville. Le réseau GSM a été désactivé pour éviter toute activation de bombe à distance. Les habitants sont invités à rester chez eux. Dans une courte déclaration, Obama a déclaré « nous ne savons pas qui a fait ça ni pourquoi, mais nous trouverons. »

© afp.
© ap.
© ap.

Les deux explosions, au centre de la ville, se sont produites « simultanément », a annoncé le chef de la police Ed Davis, évoquant de « nombreuses victimes ». Le bilan ne cessait lundi après-midi de s’alourdir. Vers 17H30 (22H30 GMT) le quotidien local, Boston Globe, faisait état de plus de 100 blessés. Dans ce contexte, le chef de la police a appelé la population à la prudence, lui recommandant de rester chez elle, tout comme le gouverneur du Massachusetts Deval Patrick. Et plusieurs villes, dont New York et Washington, ont renforcé leurs mesures de sécurité.

26.000 participants
Plus de 26.000 personnes participaient à la course, la plus ancienne des Etats-Unis, et les télévisions ont montré des images de panique, du sang sur les trottoirs de rues jonchées de débris, des véhicules de secours et des brancards… « Deux bombes ont explosé près de la ligne d’arrivée (…) nous travaillons avec la police pour savoir ce qui s’est exactement produit », ont indiqué les organisateurs du marathon sur leur page Facebook. Les deux explosions, dans un endroit très peuplé, se sont produites à quelques secondes d’intervalle, selon un scenario ressemblant fort à celui d’un attentat.

 

Avec AFP

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind