Facebook commentent le talk-show présidentiel d’Atar par des mauritaniens

En répondant dans la nuit du 5 au 6 Août 2012, à Atar, en direct, durant quatre heures d’horloge, aux questions des journalistes et citoyens, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, bat un nouveau record mondial. Jamais un Chef d’Etat au monde ne s’est exposé durant 240 minutes dans un stade plein à craquer à ce grand oral.  Fidèle à son serment prêté le 05 août 2009, le président mauritanien a répondu à toutes les questions abordées à l’occasion de l’an III  de son investiture. Ce débat présidentiel a été largement commenté par les Mauritaniennes et Mauritaniens sur Facebook. Extraits. 

Minetou Hamoud : « Vous êtes le numéro 1 monsieur le président, que le Bon Dieu vous protège. Amine ».

Nasser : « Les chiffres avancés par Aziz à Atar sont totalement invérifiables, n’émanant que du gouvernement et non d’une institution indépendante. Il pourra toujours s’en gargariser à volonté… Mais, si je me souviens, il avait été « élu » comme « président des pauvres » et devrait donc, logiquement, être jugé sur la base de la lutte contre la pauvreté et non des fameux critères de convergence macroéconomique de l’UE ?
Or, là, Aziz le prolixe n’en communique pas le moindre chiffre… »

Incomprise Mint : « Je crois connaitre l’origine de ta stupéfaction: les 95 milliards d’Ouguiya de recettes fiscales pour 2012 !! Et je te rassure, moi aussi je suis impressionné »

Soumaydaa Nasser Eddine : « Aziz qui se targue d’être le président des pauvres devra être jugé sur l’amélioration réelle des conditions de vie et des préoccupations prosaïques des populations et non pas sur une prestation populiste truffée de chiffres macroéconomiques absolument invérifiables.
A quoi sert enfin d’amasser autant d’argent alors que l’écrasante majorité de la population continue de crever de faim, n’a pas accès ni à l’eau potable ni aux soins ??? »

Bah Ouldrabah : « Quatre personnes pouvaient bien sourire à la suite du succès de cette troisième rencontre directe du président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz avec le peuple : le chargé de mission à la Présidence, Abderrahmane Sissako ; le directeur général adjoint de la SOMELEC, Mohamed Salem Ould Ahmed, le directeur de la communication de l’ANAIR, Mohamed Ould El Kory et l’armateur, véritable cheville ouvrière de l’UPR, Hassena Ould Ahmed Labeïd. Allez-savoir pourquoi »

Mohamed Abdellahi Zein Ma’aloum : « Ces prétendus succès devraient en premier lieu se répercuter sur la qualité de vie du citoyen.  Le président ne sent pas que le pays est en crise. Quelle perle ! »

Khadouj Mint : «  wa5ierttttt kbireeee men houne l’nktt eb notre cher président (7aydraaa) »

Mohamed Ould El Kory : « La rencontre directe du président de la République avec le peuple à Atar était différente des deux précédentes. Le président a choisit le stade d’Atar où un public de 22.000 personnes brillait par sa présence. Il y’avait donc en plus de l’interview quasiment un meeting. On était durant les quatre heures du débat présidentiel dans une ambiance de match de haute compétition.
Sur la forme, j’ai trouvé le président Aziz excellent. Il s’est montré pédagogue et a réussi à convaincre la grande majorité du peuple mauritanien.
Sur le fond, j’ai trouvé un homme d’action qui a une vision et une ambition claires pour son pays. Un rassembleur prêt pour toutes les concessions patriotiques. La terminologie utilisée durant toutes les 4 heures de l’émission est celle d’un bâtisseur et d’un visionnaire qui s’installe dans la durée ».

Mauritanie 24

Source :Mauritanie24


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge