« Faire de l’enseignement supérieur une locomotive tirant le développement de notre pays » Déclare le ministre de l’enseignement supérieur

Sidi-ould-Salem 

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique M. Sidi Ould Salem a prononcé dimanche, un discours à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle année universitaire.

Dans ce discours, le ministre a déclaré aux membres de la famille universitaire que de grands espoirs sont placés en eux pour réaliser les ambitions de toute la nation en matière de renaissance globale. C’est dit-il, ce qui explique l’intérêt particulier qu’accorde le Président de la République à ce secteur.

Cet intérêt s’est concrétisé, poursuit-il, dans de nombreuses réformes institutionnelles et en matière d’infrastructures réalisées en un temps record, que le gouvernement du Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine s’attelle à parachever et à améliorer.

M. Sidi Ould Salem a souligné que les réformes institutionnelles de ces dernières années ont permis de diversifier et d’élargir les offres de formation avec le parachèvement de notre système d’enseignement tant au niveau transversal que vertical.

C’est ainsi ajoute -t- il, que la généralisation du système LMD (licence Master Doctorat) a conduit à l’ouverture de 3 écoles de doctorat et à des écoles d’ingénieurs.

De même, les services du département planchent sur la préparation du lancement effectif des cours préparatoires pour l’entrée dans les écoles d’ingénieurs et à l’institut supérieur des langues et de la traduction.

Concernant l’enseignement supérieur privé, le ministère, dit-il, s’efforcera de l’accompagner et de contrôler le contenu de la formation et le respect des critères de qualité en son sein afin qu’il contribue à étendre et à diversifier les offres de formation.

Au niveau des infrastructures, fait-il remarquer, le nouveau complexe universitaire a vu le jour et a été approvisionné en eau et en électricité et relié au réseau routier urbain.

Le transport des étudiants a été sécurisé à des prix symboliques, ce qui permettra cette année le démarrage effectif des études au sein de ce complexe pour l’université des sciences et techniques et pour celle de la médecine.

Cet acquis, note M. Sidi Ould Salem, s’est traduit sur la capacité d’absorption dans ces deux filières (médecine et sciences et techniques) où le nombre d’inscrits a passé de 700 en 2009 à 1400 cette année.

Il est prévu aussi souligne le ministre, de réceptionner l’année prochaine les immeubles devant abriter la faculté de lettres et sciences humaines et une résidence pour les étudiants d’une capacité de 2600 lits.

A cela s’ajoute le démarrage effectif de la construction de la faculté des sciences juridiques et économiques et d’une mosquée pour le complexe ainsi que d’un habitat pour les filles.

Au plan des ressources humaines, l’on s’attelle au renforcement des capacités des institutions universitaires grâce au recrutement de jeunes cadres tout comme l’amélioration des conditions des étudiants et de la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Le ministre a également noté qu’un mécanisme de suivi et d’évaluation est en train d’être étudié dans ce sens pour mieux adapter l’offre à la demande en matière de formation.

Il a appelé à conjuguer les efforts pour matérialiser la forte volonté politique visant la renaissance du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour en faire une locomotive tirant le développement de notre pays conformément au programme du Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Cela passe avant tout par l’adoption d’une approche de coopération, de concertation et de dialogue au sein de la famille universitaire toutes composantes confondues, conclue -t-il.

Source : AMI

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge