FAITS DIVERS: Les caïmans dévorent l`homme qui les nourrit à Yamoussoukro


Un drame est survenu, le lundi 20 août 2012, au principal lac aux caïmans, à Yamoussoukro. Dicko Toké, né il y a environ 70 ans, a été entièrement broyé et dévoré par les animaux de ces eaux. Ce vieil homme, considéré comme l’ami de ces caïmans, crocodiles et autres alligators vivant dans les lacs, a trouvé la mort dans des conditions effroyables.

Selon les informations en notre possession, il est environ 17h ce lundi quand, comme d’habitude, le « vieux » vient donner à manger aux animaux. En ce jour férié consécutif à la fête du Ramadan célébrée la veille, les visiteurs sont nombreux.

Le vieux Dicko Toké, gardien du lac aux caïmans de Yamoussokro, dévoré par les sauriens.
Photo : Dicko Toké en pleine exhibition avec les caïmans.

Des touristes, pour des souvenirs, invitent le « vieux » à s’approcher plus de ces bêtes pour des prises de vue. Ce que l’homme accepte sans problème étant donné qu’il n’était pas à sa première expérience. On voit donc le vieux Dicko tenant en main la queue d’un caïman. Après avoir offert le spectacle aux nombreux visiteurs, l’homme qui ne craint rien, tente de remonter.

C’est en ce moment qu’un animal saisit le pan du boubou qu’il porte. Ce n’est pas la première fois que cela arrive, alors Dicko n’est pas véritablement ébranlé. Il se sert de sa machette pour se défaire de l’animal. Alors qu’il croyait être libéré, il glisse et c’est là que débute le malheur de celui qui, depuis plusieurs années, s`occupe des caïmans.

Aussitôt, le plus colosse et le plus ancien des caïmans, surnommé le ‘‘chef de cabinet’’, entre en action. Il saisit le vieux avec sa grande gueule puis le conduit au milieu de l’eau. Ensuite, il commence à le déchiqueter comme un vulgaire morceau de viande. Dicko Toké, devenu la proie des animaux, est dévoré, sous le regard impuissant des hommes et des femmes venues en touristes. C’est la consternation au bord du lac.

La nouvelle se répand dans la capitale politique ivoirienne où les populations informées accourent de partout en direction du lac. Les autorités de la ville, avec à leur tête le Préfet de région, André Ekponon et les responsables de la police et la gendarmerie nationale arrivent sur les lieux pour faire le triste constat. Au moment où nous mettions l’information sous presse vers 19h, ces personnalités étaient en conclave au palais de la présidence.

Camille Siaba
(A Yamoussoukro)

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge