FAJR : Atelier de Je m’Engage sur entrepreneuriat des jeunes à l’Espace culturel

DSCN6837Rimweb.Net: L’Association « Je m’Engage » dans le cadre de l’exécution du projet FAJR  dont le crédo est la promotion « des dynamiques collectives » a initié du 9 au 10 janvier dernier, un atelier de formation intitulé « entrepreneuriat des jeunes : analyse et évaluation d’impact » de deux jours à l’Espace culturel Diadié Camara.
Cette action du projet intégré dénommé «  Jeunesse de demain » est exécutée par le consortium Je m’Engage, l’Espace Diadé et Innov rim durant 12mois.
Au total 25 associations ont suivi ce 1er  atelier  de formation de réseautage et plaidoyer. Un volet thématique qui va se poursuivre durant 6mois  sur des thèmes variés.
Les jeunes au rythme de l’approche entrepreneuriale
Cette formation a été marquée par une présentation à l’introduction à entrepreneuriat  avec la spécialiste Néné Kane, cadre de la Banque Mondiale, Mauritanie. Selon cette source : « entrepreneuriat des jeunes est une alternative contre le chômage » a t-elle recommandé insistant sur l’apport de l’entrepreneur à travers l’innovation et l’investissement durable.
Patrick Elis, qui « travaille dans la motivation des jeunes », par ailleurs membre de l’Association « Je m’Engage » a plaidé dans un de ses propos pour « l’autonomisation des associations »  par ailleurs a fait savoir que « la patience compte dans la logique entrepreneuriale ».
Ces deux jours de partage et d’échange ont permis à ces participants de revoir leur approche d’entreprise. Ainsi pour,Abdoulaye Oumar Sy de AGRINS (Association génératrice de revenu pour l’insertion des handicapés », la rencontre va lui permettre de « redynamiser » sa structure qui avait échoué dans la mise en œuvre d’une activité de maraîchage à Elmina. Au passage pour Oumou Sy de Nouakchott Musique Action(NMA), entrepreneuriat est « une nécessité dans le secteur culturel ». Ce travaille « collaboratif » a permis à Fama Sow de l’Association des jeunes de dar naim de « connaître la vraie définition du concept entrepreneuriat ».
Perspectives
Pour rappel, 3millions d’UM serviront à financer ces  6 ateliers prévus dans la 1ère phase de ce projet. En outre, les meilleures idées porteuses bénéficieront d’un accompagnement cours de ce projet. Comme quoi, le challenge des participants est à présent « de transformer les idées en réalité ». Affaire à suivre …
Awa Seydou Traoré
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge