Fatimata et Ramata : Deux Mauritaniennes victimes de trafic d’êtres humains rentrent au pays

Fatimata et RamataFatimata Adama N’Doyeet Ramata Lô (photo) victimes d’un trafic d’êtres humains ont été rapatriées d’Egypte et sont rentrées au pays ce 10 décembre. Les deux victimes doivent leur salut à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) qui a pris en charge les frais de leur rapatriement.
L’information serait passée inaperçue si le président de la Marmite du partage en l’occurrence Khally Diallo Rochigneux ne s’en était pas ouvert sur les réseaux sociaux et en particulier sur Facebook.
A en croire la mère de l’une de deux victimes, Fatimata et Ramata avaient été livrées par un Mauritanien à un Saoudien du nom de Sultan Chihab. Les deux dames ont d’abord séjourné en Arabie Saoudite avant de suivre Chihab et sa famille en Egypte où elles ont été accusées à tort de vol à par Chihab.
Le Saoudien aurait eu recours à l’accusation afin de se débarrasser de deux Mauritaniennes qui s’étaient révoltées contre leur situation d’esclaves et qui étaient devenues trop «encombrantes» pour Sultan Chihab.

Source : Cridem

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge