Faussement accusé, Moussa est libéré, le dossier classé sans suite

faits_diversMoussa n’oubliera jamais ce qui lui arriva. Une plainte fut déposée contre lui par sa belle sœur pour tentative de viol. Une accusation montée, selon lui, de toutes pièces par son épouse et sa sœur pour faire main basse sur le matériel de la maison et le pousser au divorce.
Moussa en réalité est un jeune citoyen de l’Empire Islamique des Sables qui vit à l’extérieur. Il retournait cependant souvent au pays voir ses parents et proches. Après avoir décroché un diplôme d’ingénieur, il a pu dénicher un bon boulot en Europe.
Mais avant son départ, sa famille l’avait marié à une jeune femme avec laquelle il avait partagé une vie dorée. Il venait de regagner le pays, après un séjour enEurope pour les besoins de son travail. Il avait apporté des cadeaux à son épouse qu’il chérissait beaucoup.
Le couple se trouvait dans le salon lorsque son épouse prétexta une course au marché et s’en alla. A son retour, sa sœur lui dit que Moussa a voulu la violer et qu’elle a usé de subterfuge pour lui échapper. Elle soutient avoir proposé àMoussa une aventure secrète et qu’elle va se livrer à lui, mais d’une manière consentante. Cela lui a fait éviter le pire, soutient-elle. Informée par son épouse,Moussa nia l’accusation.
Son épouse le mit devant deux choix, la divorcer et l’histoire s’arrête là, ou s’il refuse, elle va porter plainte. Moussa savait que la femme voulait seulement faire main basse sur ce qu’il possède et refusa le chantage. La femme porta alors plainte au Commissariat qui l’arrêta. La sœur raconta alors ce qu’elle considérait être la «tentative de viol », malgré les dénégations de Moussa. Sur ce, il fut déferré au Parquet, entendu par l’un des Substituts avant d’être mis sous contrôle judiciaire par l’un des juges d’instruction.
Les Magistrats n’étaient pas convaincus de l’accusation portée contre Moussa. Dans la première audition qui a eu lieu deux jours après, le juge constate la fausseté de cette affaire. Il informe le Procureur et ce dernier classe le dossier sans suite parce que Moussa est innocent, l’accusation portée contre lui est fausse. La justice a voulu prendre action contre la femme et sa sœur mais Moussaintervint, demandant la clémence. Divorcée le lendemain, l’ex épouse vivra dans la maison pour trois mois avant qu’elle plie ses bagages. Elle vit dans sa chambre.
Ils n’ont pas d’enfant. Quant à lui, Moussa a juré qu’il n’y aura aucune réconciliation et tout ce qu’il attendait est le délai stipulé dans l’Islam, pas plus.

Source : Abou Cissé

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge