Fermeture des écoles coraniques: Le Pouvoir fait marche-arrière

arrièreL’Etat a finalement fait marche-arrière dans sa campagne menée depuis décembre contre les écoles coraniques, à l’est du pays, au motif qu’elle ne seraient pas officiellement enregistrées.
Cependant, les autorités auraient décidé de maintenir la suspension d’au moins deux de ces mahadras sur la dizaine concernées. La mesure soutendue, selon les proches du régime, viserait à « tirer la graine de l’ivraie » et à « remonter les sources de financements occultes » de certaines de ces structures de l’enseignement coranique traditionnel.
Un exégète proche du pouvoir avait même soutenu sur un plateau de télévision que faire la lumière sur les sources de financement serait recommandée dans un pays relevant du Sahel, une région tourmentée par le recrutement terroriste.
La fermeture de ces mahadras à l’est du pays était l’une des sources de tension entre le régime en place et les frères musulmans en Mauritanie symbolisés par le parti « Tawassoul ».
Le régime du président Aziz, rappelle-t-on, soupçonne les frères musulmans de bénéficier de largesses fiancièrent qui pourraient le destabiliser.

Source : Mauriweb

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge