Festival Nuits du rire : Le gondwanais Mamane à Nouakchott pour la 2e fois

DSCN8232Rimweb: L’humoriste Mamane devenu célèbre par ses chroniques gondwanaises sur RFI (Radio France Internationale) a présenté son nouveau spectacle « l’Afrique continent à partager » au public mauritanien le 27 mars dernier.
Ce 2e séjour de Mamane dans le cadre du « festival Nuits du Rire » est soutenu cette par l’opérateur Mattel et l’institut Français de Mauritanie(IFM) où l’assistance a vibré aux éclats d’humour des comédiens Moustapha Neyti, Big Baba, Pathé et Daddy initiateur de ce festival.
Une occasion pour Mamane « inspiré par le président fondateur » selon ses confidences de retrouver son public à travers ce spectacle où il nomme l’Afrique comme « étant ce très beau continent qu’on aime » même si en réalité « rien n’a changé » fait –il savoir sur un ton d’humour via un tour d’horizon de la Mauritanie , Mali, Sénégal, Niger, Nigéria, Tchad, Cameroun , Centrafrique, Côte d’ivoire Burkina, Togo et Benin en escale . Mamane qui sillonne le monde avec son passeport gondwanais lors de ce show d’humour a aussi parlé de la répartition de ce continent par des grandes puissances occidentales .Son objectif faire mieux connaitre l’histoire des africains aux africains.
Ce gondwanais qui a « grandit un peu partout » n’a pas manqué de pointer du doigt les échecs de gouvernance d’un continent où le président fondateur fait la pluie et le beau temps.
L’Afrique comme un gâteau à se partager voilà le portrait décrit par cet humoriste Nigérien vivant en France depuis 20ans pour qui « l’humour est un moyen d’exprimer de grave choses ». Il a expliqué lors qu’une conférence de presse tenue le 26 mars dernier à l’IFM que son émission a fait l’objet de « beaucoup de pression au début ». Lors de cette sortie médiatique, Mamane qui s’exprime dans sa langue lorsqu’il est fâché selon ses propos a fustigé le fait que « les Etats africains se débarrassent de la culture ».
Ce festival a été une occasion de visibilité pour de jeunes comédiens, comme Big Baba avec ses 17 ans de scène de plaider l’ouverture « des portes pour tout le monde » l’accès et la formation dans ce métier. Daddy Kane a salué la présence de Mamane en termes de partage d’expérience en estimant qu’un tel festival vise l’appui au professionnalisme des acteurs de ce secteur où la junte féminine manque encore à l’appel.
Awa Seydou Traoré
DSCN8171
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge