FF RIM : Eclaircissements

FFRIM
Depuis deux jours, une certaine presse relaye des informations sur une supposée implication de la FF RIM et de son Président, Monsieur Ahmed Ould Yahya, dans l’affaire du marché du stade de Nouadhibou, qui défraie la chronique présentement.

Face à cette campagne, orchestrée par les milieux connus pour leur hostilité à la Fédération, nous tenons à apporter les éclaircissements suivants :

• A aucun moment, la Fédération ou son président n’ont été impliqués de près ou de loin à cette affaire. Il ne peut en être autrement car la réalisation des infrastructures, dans tout son processus, relève du seul ressort des administrations publiques.

• Sollicités par le Département pour s’enquérir auprès de la Fédération Bissau-Guinéenne sur une prétendue réalisation de stades dans ce pays par un groupement qui aurait soumissionné au marché, nous avons écrit à la FBG FB dont la réponse était sans ambages : « aucun stade de ce pays n’a été réalisé par ledit groupement ».

Nous avons fait part de cette réponse au Département, qui nous a demandé de la lui faire parvenir par écrit ; ce que nous avons fait, en demandant et obtenant de nos amis bissau-guinéens une correspondance comportant le démenti apporté. Cette assistance au Ministère a été rendue possible grâce à un hasard de calendrier, car à la même période, le Président de la FBG FB, en transit terrestre à Nouakchott, nous rendait une visite de courtoisie.

• Si le Président de la FF RIM, de par son statut d’homme d’affaires, peut s’associer à n’importe quel partenaire dans n’importe quelle transaction de son domaine, il n’en a jamais été ainsi avec une quelconque entreprise espagnole ou autre au sujet du stade de Nouadhibou ou de tout autre stade.

Au moment où notre football connait une dynamique certaine et à quelques semaines de ce qui pourrait bien être le plus grand résultat sportif de notre pays, si l’Equipe Nationale accédait aux phases finales du Championnat d’Afrique des Nations, il est regrettable que des individus malveillants et aux desseins inavoués, utilisent la presse nationale pour véhiculer des informations mensongères et fallacieuses sur une institution et son président qui sont en train de réaliser, dans la discrétion et la transparence, une œuvre de portée citoyenne.

Source : La FF RIM

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind