FFRIM : Ely Ould Lekhdeym candidat

Ely_Ould_Lekhdeym Rimsport : Ely Ould Lekhdeym, le deuxième vice président de la FFRIM vient d’officialiser sa candidature à la présidence de la fédé.
Comme nous le laissions entendre dans une de nos précédentes éditions  l’ancien président de l’ASC Snim va en découdre, sauf surprise avec Ahmed Ould Lekwar candidat à sa propre succession.
En brouille depuis une année, les deux hommes menaient une guerre de tranchées. Le deuxième vice président n’appréciait pas sa marginalisation qui l’éloignait des sphères de décision et du partage du magot fédéral.
Pour faire savoir sa grosse colère, il démissionnera de son poste de président de la Ligue régionale de football de Nouadhibou avant de se rétracter en décembre dernier et d’étaler son ambition présidentielle. Ely avait boycotté la dernière AG ordinaire de la fédé. Celle qui a servi de prétexte à Ould Lekwar pour annoncer sa candidature. Le mur fédéral se lézarde quelque peu.
Reste à savoir si l’ancien président de l’ASC Snim pourra fédérer les mécontents et les nombreux déçus de l’ère Ould Lekwar ? Rien n’est moins sûr d’autant que l’homme ne fait pas l’unanimité au sein de la scène sportive dans la capitale économique. En deux mandats successifs à la tête de la ligue, Ely n’a pas réussi à insuffler du sang neuf et remédier au mal endémique au sein de la scène sportive locale.
D’ailleurs, ce dernier mandat marqué sous le sceau de l’improvisation et du surplace est des plus catastrophiques, pestent plusieurs observateurs. Ely a néanmoins réussi à faire le tour de force grâce au soutien d’un bureau acquis à sa cause, observent certains acteurs de la scène footballistique. Ely avait décidé de claquer la porte devançant une procédure d’impeachment que les clubs allaient engager à son encontre.
Ne voulant pas voir son image écornée par une procédure de destitution qui avait toute les chances d’aboutir, Ely a précipité son départ. Acculé de tous bords et en proie à de récurrentes difficultés de tous ordres, l’ancien président de l’ASC SNIM qui ne dispose plus d’aucune issue de sortie de crise avait pris les devants abandonnant une barque en plein naufrage.
Espérant persévérer son image et une certaine réputation qui a cependant pris un sacré coup avec la gestion catastrophique de la Ligue régionale de Nouadhibou, Ely Ould Lekhdeim ne s’en sort guère indemne. Dans son aveu d’impuissance et de faiblesse, l’ancien président de la SNIM s’est dit fatigué et lassé par une situation désastreuse avant de déplorer le manque de soutien de la FFRIM. Face à la multitude de difficultés de tous ordres dont sa structure a été confrontée, la Fédération est, constate-t-il, est restée de marbre rendant la situation plus complexe.
Ainsi, au cours de son court mandat, Ely se lamente d’avoir été abandonné sur le chemin de l’infortune par l’association nationale qui, pourtant, avait parrainé sa liste. Le malaise est grandissant à Nouadhibou. Au sein des clubs, la grogne n’a cessé la saison dernière de monter ces derniers temps face aux tâtonnements de la Ligue.
Des échecs retentissants à la grogne des arbitres, en passant par les impayés des honoraires des agents de sécurité, de l’état piteux du stade municipal, la situation n’était guère reluisante.

Source : Rimsport

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge