Finalement Bodiel a raison : il y a bien hartani et hartani…

un debout et l_autre courbe

Avez-vous déjà entendu Bodiel tenir des propos orduriers comme ceux de Messoud ? Avez-vous déjà vu Bodiel trahir comme le fait Messoud ? Bodiel est resté fidèle à Taya refusant de lui faire endosser tous les chapeaux pendant que les mains sanglantes se recyclaient ailleurs. Bodiel est resté jusqu’au bout fidèle à son camp politique, là où Messoud a passé son temps à trahir la nuit pour donner des conseils le jour. Faut-il faire la liste des trahisons de Messoud qui l’ont fait passer de l’opposition historique au camp des militaires ? Sa longévité au perchoir avec 4 députés en dit de long sur sa compromission pour passer de l’opposition historique à Sidioca et de Sidioca à Aziz.

 
En cela Messoud donne une lamentable image des Hratines. Ceux qui le défendent appartiennent soit à sa cour immédiate et Dieu sait qu’elle existe et on y trouve surtout les tenants de l’arabité errante, blancs et noirs ou ils appartiennent au clan raciste et primitiviste qui estime que Messoud a le droit de n’avoir aucune constance dans ses valeurs et ses convictions vu d’où il sort alors qu’un Bodiel, étant un noble hartani, doit tenir son rang.
 
Durant ces élections la mauvaise foi ordurière de Messoud n’a connu aucune limite allant jusqu’à insulter les membres de la CENI les traitant de séniles incapables comme si lui Messoud  était un khrouv alors que le seul cheveu noir qui lui reste est sur sa langue dont il fait si mal commerce qu’il en est réduit à mentir sur ses recettes comme si ces élections étaient en train de lui piller son cheptel alors qu’à ce sujet, il est l’unique produit en circulation avec autant de divagation. Qu’il traite les membres de la CENI de séniles est une chose mais de voleurs c’est autre chose ; peut-être sait-il qu’il est protégé par son immunité parlementaire car cela devrait le mener devant les tribunaux pour diffamation.
 
On aimerait bien qu’Aziz réactive le dossier Messoud sur sa gestion opaque de l’assemblée qui le fait vivre dans un petit palais. La menace seule a suffi à l’époque pour que Messoud se trompe sur tout sauf sur son nouveau maître. Maître d’ailleurs qu’il ne critique que le jour des élections et encore avec mesure juste pour être dans le quota des opposants présumés qui participent à ces élections.

 
On aura vu durant l’élection l’enragé visage de ce sage dérouté depuis sa feuille de route. Il est temps de descendre du perchoir et insulter les anciens n’y changera rien surtout quand on n’a pas le courage d’aller jusqu’au bout de sa logique hypocrite et ordurière car si ces élections sont trafiquées il faut refuser les résultats au lieu de les accepter.
 
Cela est valable pour les gens de Tawassoul encore plus de mauvaise foi. Ils ont dit au début qu’ils allaient aux élections sans croire aux règles du jeu, ce qui est incroyable. Maintenant qu’ils ont plus de sièges que leur rassemblement dans la rue ne peut jamais en mériter, les voilà aussi qui assurent que les élections ont été truffées de magouilles. Pourquoi les accepter ? Comment refuser le poste de chef de file de l’opposition ? A chacun sa corruption…
 
Si vous acceptez le résultat des élections alors il faut dire qu’elles furent justes et équitables dans leur organisation malgré un sabotage manifeste au premier tour. Si vous n’êtes pas capables de dire cette vérité alors vous êtes des hypocrites.
 
Mais que Tawassoul ne rêve pas trop, ils ne feront pas 2 ans installés sans qu’Aziz ne dissolve cette assemblée. S’ils croient que le pouvoir va laisser ces islamistes occuper un tel rang que celui de chef de file de l’opposition, ils peuvent toujours rêver même si la petite menace de ces islamistes fait le jeu du pouvoir. Le RFD et l’UFP n’ont pas dit leur dernier mot. Cette trahison de Tawassoul, ils ne l’emporteront pas au Paradis et rien que pour ça, le RFD et l’UFP reviendront dans le jeu pour décapiter ces frères ennemis du perchoir du chef de file de l’opposition. Aziz n’attend que ça pour dissoudre.
 
Pour le reste à voir les résultats, le plan d’Aziz fonctionne à merveille. Une victoire sans excès de l’UPR que le pouvoir a bien fait d’amoindrir en y créant l’azizanie de sorte que les résultats restent républicains. L’UPR remporte la majorité absolue de justesse un peu comme Aziz au premier tour de l’élection présidentielle mais cela n’est qu’un tour de passe-passe vu les partis de la majorité qui montrent que la victoire du pouvoir est totale.
 

Comment le pouvoir pouvait-il ne pas remporter ces élections quand on voit le maigre score dans la rue de l’opposition radicale sans parler du peu de moyens de l’opposition light ?  Le peuple vote pour être du côté du plus fort car personne ne veut être avec des losers…

Source : Vlane

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge