FNDU: Communiqué de presse

fndu-log111_10Le régime vient de dévoiler, à travers les propositions faites par son parti et les déclarations de son porte-parole, sa volonté de fomenter un coup d’Etat contre la Constitution, comme il l’avait déjà fait contre le pouvoir démocratiquement élu, voulant ainsi continuer à prendre en otage le pays. C’est pourquoi il veut mettre en place une nouvelle constitution qui consacre le pouvoir personnel et permet de contourner les articles qui freinent la perpétuation du pouvoir autocratique dans la constitution actuelle. En effet, comment peut-on expliquer la détermination du régime à persévérer dans cette voie au cours du dernier mandat de son chef et en dehors de tout consensus national si ce n’est pour se maintenir au pouvoir d’une manière ou d’une autre et, par conséquent, mener le pays sur la voie des troubles et de l’instabilité ?

Face à cette situation, le Forum National pour la Démocratie et l’Unité :

  1.  Considère que ce nouveau développement, dont la préparation a commencé à travers certaines interventions dans le prétendu dialogue actuel, constitue un véritable danger qui augure de ce qui se prépare contre la stabilité et l’avenir du pays. En effet, toute velléité d’ouvrir les mandats présidentiels ferme des canaux qui avaient été ouverts et ouvre  des horizons qui, comme on l’a vu, ont mené bien des pays à l’instabilité et mis en danger leur avenir.
  2.  Appelle toutes les forces de l’opposition, aussi bien celles qui ont perçu la nature et les visées de ce ‘’dialogue’’ et l’ont boycotté, que celles qui avaient cru en la bonne foi du pouvoir et y ont participé, de prendre leurs responsabilités pour faire face à ce nouveau coup d’Etat qui se camoufle derrière la prétendue volonté du peuple et considère que la défense de la Constitution n’est qu’une chanson éculée.
  3. Réaffirme que les constitutions ne sont pas un simple papier que l’on peut modifier ou abroger à sa guise et que l’on peut fouler à tout moment. Il s’agit plutôt d’un contrat sacré auquel on ne peut toucher que dans le cadre d’un consensus national et pour des objectifs qui répondent à l’intérêt national, et non pour des convenances personnelles ou pour des intérêts étroits.
  4. Rappelle que ces développements dangereux ont attesté la justesse de la position du FNDU quand il a refusé tout dialogue qui ne soit pas préparé de manière consensuelle et qui ne soit pas entouré de garanties qui mettent le pays à l’abri des visées qui tendent à mettre en danger son avenir, comme s’emploie à le faire le régime à travers le ‘’dialogue’’ en cours.
  5. Déclare avec force sa ferme opposition au coup d’Etat qui se prépare contre la Constitution. Il y fera face avec fermeté et détermination, n’acceptera en aucune manière de le laisser passer et déploiera tous les efforts pour le mettre en échec, car il conduit à la perpétuation du régime autocratique, met en danger la stabilité du pays et constitue un cran d’arrêt à toute entreprise  démocratique. Il lance un appel pressant à toutes les forces nationales – partis politiques, organisations sociales, jeunes, femmes et personnalités nationales – pour se dresser ensemble afin de mettre en échec ce nouveau putsch.

La Commission Exécutive

Le 7 Octobre 2016

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge