Fondation Thomson forme des journalistes mauritaniens

formationmedia

Une dizaine de journalistes francophones reçoivent une formation à l’hôtel Iman grâce à un partenariat de la fondation Thomson et le Syndicat des Journalistes Mauritaniens(SJM) du 15 au 19 décembre. Ainsi pour le SJM représenté par Mariya Traoré, ce partenariat favorise « le renforcement des capacités des journalistes » en Mauritanie.

Cette formation vise aussi à « mieux sensibiliser » les acteurs du 4e pouvoir sur les reportages sur les femmes. L’objectif de cette série de formation pratique prône le changement de comportement par rapport à l’image de la femme dans la presse en Mauritanie, « une société qui particularise la femme » constate la journaliste et formatrice Gabriela Matthews. Selon cette source, la mauritanienne à l’image des femmes journalistes a beaucoup de potentialités estimant qu’une bonne base existe et que « bon nombre ont la capacité de bien faire leur métier ».

Répondant à nos questions, la deuxième formatrice  Naglaa Elemary témoigne que « la femme doit être naturellement partout » ajoutant que « la femme doit traitée comme une citoyenne ».

La présente rencontre portera également sur  les principes déontologiques du journalisme, les codes de conduite des journalistes et le traitement des
sujets sensibles d’une manière responsable. Ce même type de formation sera bientôt dispensé au profit des journalistes d’expression arabe.

Awa Seydou Traoré

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge