Foot – C1 – PSG Une élimination en questions

670aePour la troisième année consécutive, le PSG s’est arrêté, mardi à Barcelone (2-0, 3-1 à l’aller), en quarts de finale de la Ligue des champions, l’objectif avoué de son propriétaire. Pour l’atteindre, quels changements doivent être opérés sur le terrain la saison prochaine? Donnez-nous votre avis.S’il se montre en général solide en Championnat, Salvatore Sirigu ne parvient pas à se montrer impérial dans les (très) grands rendez-vous. Parfois hésitant loin de sa ligne, pas toujours à l’aise au pied, le gardien italien n’a pas (encore?) la stature des meilleurs à son poste en Europe. Pour franchir un palier, le PSG doit-il recruter un nouveau n°1 à ce poste?Lors du quart de finale aller, une nouvelle blessure (Thiago Silva) avait contraint Laurent Blanc à faire rentrer prématurément David Luiz, à peine revenu dans le groupe. En manque de rythme face au Barça au Parc des Princes (1-3), l’ancien joueur de Chelsea a aussi été en difficulté au Camp Nou, mardi, avec une première période cauchemardesque (2-0). S’il a été plus solide en seconde période, le défenseur brésilien n’a pas toujours justifié le lourd investissement du PSG pour le recruter. Parallèlement, Marquinhos a confirmé son éclosion au haut niveau, à droite ou dans l’axe, tandis que Thiago Silva est revenu au top.Préféré à Adrien Rabiot mardi au Camp Nou pour suppléer Thiago Motta, l’un des nombreux joueurs parisiens à avoir lui aussi fréquenté l’infirmerie cette saison, Yohan Cabaye a été en grande difficulté durant le quart de finale retour face au Barça. Pas dans le tempo, nerveux, peu influent sur le jeu de son équipe, l’international français a – encore- déçu. Depuis son arrivée en provenance de Newcastle, il peine à trouver sa place et à déloger Blaise Matuidi ou Thiago Motta. Pourtant, le dernier cité réalise une saison assez terne, surtout en comparaison de la précédente. L’Italien peut-il, à bientôt 33 ans, être à nouveau le poumon du milieu de terrain? Ou Cabaye peut-il gagner en confiance?Suspendu au match aller après son expulsion rapide en huitièmes de finale retour sur le terrain de Chelsea, Zlatan Ibrahimovic est passé à côté du grand rendez-vous du PSG, mardi, au Camp Nou. Une mauvaise habitude pour l’attaquant suédois, qui ralentit le jeu parisien autant qu’il est capable d’illuminer une rencontre par un geste de classe. De plus en plus reculé sur le terrain, il pèse moins dans les surfaces adverses. Edinson Cavani a, lui, encore déçu. Qu’il joue avec ou sans Zlatan, décalé sur un côté ou plutôt axial, l’Uruguayen n’est pas le serial buteur attendu par le PSG.Depuis son arrivée sur le banc du PSG, il y a bientôt deux ans, Laurent Blanc s’est souvent montré en difficulté pour influer positivement, en cours de match, sur le jeu de son équipe par ses choix tactiques ou ses choix d’hommes. Ces dernières semaines, cependant, l’ancien sélectionneur des Bleus a dû jongler avec les nombreuses blessures qui ont touché son effectif alors que le calendrier était de plus en plus chargé. Des circonstances atténuantes… mais suffisantes pour que les patrons du club lui maintiennent sa confiance?

Source: Yahoo Sport

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge