Formation de techniciens du réseau des laboratoires de santé publique et des hôpitaux de référence

travaux d'un atelier de formation sur la sûreté,AMI : Les travaux d’un atelier de formation sur la sûreté, la sécurité et la gestion de risques biologiques, organisé par l’Institut National de Recherches en Santé Publique (INRSP) en collaboration avec le projet 3 financé par l’Union Européenne, ont démarré mardi à Nouakchott.
L’atelier a pour objectif le développement des connaissances, le partage d’expériences et le transfert de connaissances en matière de bonnes pratiques en sûreté et sécurité biologiques ainsi qu’en gestion des risques biologiques entre les 28 participants représentant tous les niveaux de la pyramide sanitaire, les établissements sanitaires concernés au niveau de la santé, de l’élevage, de la pêche maritime et de l’enseignement supérieur.
Ces formateurs centraux et régionaux ciblés par cette formation, seront capables d’appliquer les engagements pris par notre pays en matière de sûreté et de sécurité biologiques à travers la prévention de risques de manipulation des agents pathogènes, leur conservation ainsi que la gestion des déchets biomédicaux issus de laboratoires à la lumières des présentations et expériences fournies par les experts nationaux et internationaux.
Dans un mot prononcé pour l’occasion, le secrétaire général du ministère de la santé Sid’Ahmed Ould Dié a passé en revue la politique du gouvernement visant l’amélioration continue de l’état de santé des citoyens, notamment les plus vulnérables, précisant que son département a décidé de réactiver le réseau des laboratoires de santé publique et des hôpitaux de référence sur toute l’étendue du territoire national, en vue d’améliorer la qualité des prestations sanitaires fournies aux populations.
De son côté, le directeur général de l’INRSP, Dr Mohamed Ibrahim El Kory a indiqué que cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un projet intégré pour la promotion de la qualité et l’accréditation des laboratoires nationaux de référence de l’INRSP et aux exigences des normes en la matière.
Les participants auront à discuter, 3 jours durant, des thèmes se rapportant à la sûreté et la sécurité biologique, notamment les aspects réglementaires y afférents, les principes fondamentaux de l’évaluation des risques professionnels, l’hygiène et la sécurité dans le laboratoire ou encore l’examen des cas pratiques.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge