Formation JHR-Mauritanie : Les médias mauritaniens à l’école des Droits de l’homme

Formation JHR-MauritanieL’Ambassade du Canada au Maroc et en Mauritanie a lancé lundi 1er juin courant une session de formation de deux jours, organisée au profit d’une vingtaine de journalistes publics et indépendants mauritaniens.

La formation qui est assurée par Naregh et Mohamed, deux experts de l’ONG canadienne « Journalists for Human Rights » JHR, cet organisme principal de développement des médias au Canada, opérant depuis 2002 dans 21 pays avec à son actif l’initiation plus de 12.000 journalistes et étudiants,  vise selon la chargée d’affaires de l’Ambassade du Canada au Maroc et en Mauritanie Mme Pamela Moore à transmettre aux médias bénéficiaires les techniques de travail qui répondent aux règles de l’éthique journalistique pour traiter la question des droits de la Personne, grâce à une démarche et des méthodes de travail typiquement canadiennes.

« Le Canada soutient la Mauritanie dans ses efforts de consécration des droits de la Personne dans l’approche journalistique, essentielle pour le bon fonctionnement de la démocratie, car elle constitue une sorte de garde-fou indispensable pour éviter les dépassements de toutes sortes » a-t-elle ajouté.

Evoquant l’importance capitale du journalisme des DH, elle a mis en exergue le rôle essentiel  joué par la presse dans la mise en lumière de bon nombre de défis et possibilités qui existent dans les différents pays du monde entier.

« Les journalistes nous donnent l’occasion de connaître la vérité sur nos pays, notre société et nos gouvernements. Le libre échange d’idées et de connaissances nous permet d’améliorer et de renforcer nos communautés » a-t-elle dit.

Et de poursuivre : « il est par conséquent important de promouvoir ce genre d’initiatives pour outiller les journalistes dans la planification, la conception et l’analyse de reportages sur les questions relatives aux droits de la personne », rappelant que le Canada fait sa part notamment t à travers JHR.

Des officiels mauritaniens dont les ministres de la communication et des relations avec le parlement et de l’emploi, de la formation et des NTCI ainsi que le Représentant du Bureau du Haut-commissariat des NU aux DH  en Mauritanie  ont assisté à la cérémonie de lancement de cette session de formation, au cours de laquelle, le gouvernement mauritanien a loué l’appui canadien pour outiller les médias mauritaniens de techniques modernes du journalisme des DH.

A propos de la formation bien dite, assistée de Power Point et d’interaction dynamique des médias bénéficiaires,  elle fait d’abord un survol du travail de JHR et de sa méthodologie PRENEL, suivi de discussions sur les éléments qui forment un bon reportage sur les droits de la personne.

Les experts de JHR  Naregh et Mohamed se sont également appesantis au cours de la première journée sur la manière d’analyser les causes et les rôles au sujet des questions relatives aux droits de la personne, la planification d’un reportage, la conception d’un plan de reportage selon l’étude de cas et la présentation des plans de reportage.

La seconde journée sera axée sur le survol et la discussion des questions locales relatives aux droits de la personne et sur les mécanismes nationaux et internationaux mis en place pour la promotion et la protection des droits de la personne. A cette phase de la formation, les participants présenteront et discuteront leurs travaux en groupe.

Les participants développent par ailleurs des plans de reportage en choisissant eux-mêmes les sujets, en présentant et en analysant en groupe des plans de reportage.

La session de formation sera clôturée par une remise des attestations aux médias formés.

Notons que l’Ambassade du Canada au Maroc et en Mauritanie fait partie du programme de JHR  qui s’étend dans plusieurs régions du monde et qui aujourd’hui couvre la région du Maghreb.

Rappelons également cet ardent défenseur de la protection des droits de la Personne et de l’intégrité  des citoyens que le Canada a toujours tenu à incarner comme en témoigne sa constante contribution aux travaux des différents organes des Nations Unies sur cette question et bien avant son rôle essentiel dans la rédaction de la déclaration universelle des droits de l’homme en 1947-1948.

Md O Md Lemine

Source: Rapide info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge