Forum Café : focus sur la participation politique des jeunes en Mauritanie

Forum CAFE LOGO
Forum café, un échange d’expression citoyenne a organisé son 3e débat le 24 mai dernier au musée national. Cette rencontre sponsorisée par Mauritel portait sur « la participation et de l’engagement Politique des Jeunes en Mauritanie ».
Ce débat participatif animé par Ba Amadou chargé de programme à NDI a été marqué par l’intervention de Ba Bocar : Président de la commission de l’unité nationale du Parti Sursaut de la Jeunesse pour la Nation, Dahaba Djibril Diagana Actuel 1ier Vice-secrétaire National (du Mouvement des Jeunes de l’UFP) Fatymetou Med Dahhy : Présidente de l’Association des Jeunes Intellectuelles Mauritaniens. Présidente de la Commission Féminine de l’UNAD (Union Nationale pour l’Alternance Démocratique).
Ces intervenants ont plaidé en faveur d’un plus grand engagement des jeunes en politique, comme le témoigne ce propos de Fatymetou Med Dahhy qui a eu son bac à 12ans : « Nous devons être les premiers concernés ». En outre elle constate : « une évolution importante des jeunes en politique ces dernières années » , elle plaide par ailleurs en faveur d’un « quota pour les jeunes dans les listes électorales ».
Dahaba Djibril Diagana pour qui la jeunesse mauritanienne a été « influencée par le printemps arabe » juge que « le pays a besoin de démocratie dans l’urgence ».Fustigeant « l’instabilité politique » dans laquelle le pays est plongé depuis 2009, il recommande à la jeunesse d’ici de « s’imposer par son talent » même si le renouvellement politique tarde à se mettre en marche.
Le 3e intervenant Ba Bocar est persuadé que « les jeunes sont motivés » même s’il faut d’avantage de pris de conscience et de participation. Il préconise que la jeunesse mauritanienne doit plus « s’impliquer, participer, arracher ses droits et se montrer ».
Pour promouvoir une réelle participation politique des jeunes dans ce pays, le Prof Cheikh Saad Bouh recommande trois principes : la connaissance, la valeur et la compétence.
Ce Forum café dont l’objectif est de promouvoir le débat citoyen s’est tenu lors de ses deux précédents numéros au centre culturel de la CUN. Selon Tabara M’Bodj initiatrice de ce forum : « la CUN nous a interdit de parler de sujets politiques quel qu’ils soient d’où le changement de lieu, la politique est incontournable dans les débats » précise t-elle.
Awa Seydou Traoré

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge