Forum de la pensée islamique : Droits des enfants et éradication des séquelles de l’esclavage …

…par approche islamique.

Tel est le thème des journées de réflexion organisée par le Forum de la pensée islamique au profit des imams des mosquées de Nouakchott, à l’hôtel Halima.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général du ministère du ministère de l’orientation islamique, de son collègue des affaires sociales, du commissaire adjoint aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, du représentant de l’UNICEF en Mauritanie et d’autres érudits mauritaniens.

Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du Forum de la pensée islamique membre du haut conseil islamique, Dr Cheikh Ould Zein Ould Limam a tout d’abord eu une pensée pour le président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz en convalescence à Paris, invitant au passage tous les Oulémas à formuler des prières pour son prompt rétablissement, son retour rapide au pays, et la stabilité de la Mauritanie.

Le secrétaire général du forum de la pensée islamique s’est ensuite appesanti sur l’importance de la jurisprudence islamique, de la nécessité de son évolution et de son adaptation au contexte des croyants, elle doit servir de « Figh des libertés », indique a –t-il indiqué. Poursuivant son propos, Dr Ould Zein a insisté sur le rôle d’avant-garde des Oulémas dans l’émancipation des enfants, êtres fragiles, menacés de toutes parts par les risques de leur environnement et les délices du monde moderne.

Durant les deux jours de la rencontre, les Imams et oulémas vont plancher sur plusieurs sujets d’actualité, parmi lesquels : loi islamique et séquelles de l’esclavage présenté par Cheikh Hamden Ould Tah, président de l’Association des Oulémas de Mauritanie, le travail des enfants, introduit par le Pr Mohamed Lemine Ould El Ban, droits des enfants dans l’islam, traité par Dr Cheikh Ould Zein Ould Limam, secrétaire général du forum et mariage précoce, exposé par l’imam Hademin Ould Saleck.

Ces thèmes, de haute portée scientifique, sociale et politique seront suivis de larges discussions au terme desquelles, les participants vont formuler des synthèses et recommandations. Le document de synthèse constituera une contribution du Forum au débat sur la problématique de l’esclavage et de ses séquelles en Mauritanie. Un sujet qui continue à alimenter des débats entre les chapelles politiques et les organisations des droits de l’homme dans notre pays.

Source:Cridem

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind