Forum de Nouakchott sur le développement durable et la paix : Les jeunes pour relever les défis privilégiés

coumba_ba_kougnaLe Forum de la jeunesse africaine sur le Développement durable et la Paix s’est ouvert ce lundi 20 juillet au Palais des Congrès de Nouakchott. Des jeunes venus des régions de la Mauritanie, des délégations de la Gambie, de la Guinée Conakry, du Mali, du Burkina Faso du Niger sont déjà présentes à Nouakchott dans le cadre de ce forum. D’autres délégations sont attendues aujourd’hui, telles que le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Libye.

Le Sénégal, l’un des grands absents, est représenté par son ambassade à Nouakchott.

L’ouverture de ce forum a été présidée par le Premier Ministre mauritanien, Yahya Ould Hademine. Ce forum rappelle-t-on, est organisé par le ministère mauritanien de la jeunesse et des sports en partenariat avec le PNUD et l’ambassade des USA à Nouakchott. Il s’inscrit dans le cadre des consultations mondiales engagées en prélude au sommet des Nations Unies sur l’élaboration d’un cadre de développement durable et la paix qui aura lieu le 15 septembre 2015 à New York.

Les organisateurs veulent impliquer la jeunesse de cette région dans le processus de développement durable, la prévention de l’extrémisme violent et la migration, trois thèmes majeurs qui domineront les débats. Il sera ainsi question d’échanger et de partager des expériences et des idées afin de parvenir à circonscrire l’extrémisme violent et de contribuer aux objectifs de développement durable et la paix dans le continent.

Hama Ould Souvi, représentant du réseau national des jeunes mauritaniens a indiqué qu’ aujourd’hui, «la jeunesse africaine fait face à des défis majeurs tels que le terrorisme, la violence, la discrimination, l’immigration clandestine, les conflits armés, l’ignorance et la corruption … tous ces facteurs sont dus à la pauvreté, l’extrémisme idéologue et le chômage d’où l’engagement de nos gouvernements et nos partenaires au développement d’impliquer la vision des jeunes dans le post 2015 ».

Quant à Mr Mario, représentant du PNUD, il a souligné tout l’engagement de son organisation à accompagner le gouvernement mauritanien dans les consultations nationales engagées depuis 2013. « L’Afrique n’est pas restée en marge du processus de développement » a-t-il dit. «Les différentes consultations nationales et sous régionales ainsi que celles menées sur les différents thématiques au niveau mondial, ont contribué à l’ébauche d’un nouvel agenda de développement», poursuit-il.

De son côté, l’ambassadeur des USA à Nouakchott, SEM Larry Handré, a souligné que « la jeunesse de la sous région sahélo-saharienne doit s’organiser pour faire face à ce nouveau défi qui est l’extrémisme violent ». Selon lui, «Pour sauvegarder l’avenir de cette région, la jeunesse doit être remplie de convictions et d’attention pour un développement durable ».

Pour sa part, la ministre mauritanienne de la jeunesse et des sports, Dr Coumba Ba, a indiqué que ce forum doit être une opportunité pour «réfléchir et proposer des solutions concrètes aux nouvelles priorités dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et toutes les formes d’inégalités, le développement humain et la sécurisation des populations». Pour Mme la ministre, « il est clair que dans un monde qui se globalise, … le partenariat de la communauté des Etats est la seule arme efficace contre les fléaux sécuritaires, les flux migratoires et le changement climatique ».

Ce forum de trois jours sera sanctionné par une Déclaration de Nouakchott qui sera transmise aux Nations unies et à l’union africaine pour l’inscrire dans le cadre de la réflexion mondiale sur « l’avenir que nous voulons ».

I. Badiane

Source: Elhourriya

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge