Forum social mauritanien et la coordination de la société civile : Communique de presse

SNIM_Nouadh_uu_775Aidara Cheikh – La Société Industrielle et Minière (SNIM) est le poumon de l’économie nationale. Elle est le résultat d’un acte historique survenu en 1974 lorsque l’État mauritanien a procédé à la nationalisation de la MIFERMA, société à capital français dominant à l’époque. Aujourd’hui, la SNIM est devenue le symbole de l’indépendance économique de la Mauritanie et la fierté de tout un peuple.

La SNIM a toujours été le moteur de l’économie nationale. L’impact de la société sur la vie du pays est vital et multiforme tant sur le plan social que financier, grâce notamment à la redistributions des richesses tirées de l’exploitation du fer, la formation et l’emploi d’une ressource humaine nationale hautement qualifiée, sans compter l’effet multiplicateur de ses investissements et de ses actions caritatives sur l’ensemble du territoire national.

La SNIM est à ce titre le deuxième employeur après l’État et le premier pourvoyeur de monnaies fortes. Principal soutien de la monnaie nationale, l’ouguiya, elle participe également à hauteur de 15% au Produit intérieur brut et de 20% au Budget de l’État.

Aujourd’hui, la SNIM est menacée dans son existence en raison de la confrontation, depuis le 28 janvier 2015 à Zouerate, et depuis le 3 mars dernier à Nouadhibou, entre sa direction et la majorité de son personnel. Toutes les activités d’extraction, d’acheminement du minerai par chemin de fer et son expédition vers l’extérieur, seraient actuellement en arrêt, sinon fortement paralysés.

Vu l’importance économique de la SNIM sur le plan national, le Forum social mauritanien et la coordination de la société civile :

– conscients de la menace que peut engendrer cette crise pour le développement du pays,

-saisissent les autorités compétentes pour une réflexion sage, rapide et équitable pour normaliser la situation ;

-lancent un appel pressant à ‘l’Administration de notre principale société nationale et à l’ensemble de ses employés, les adjurant à faire preuve d’un sens plus élevé de responsabilité et de patriotisme;

-invitent les deux parties à entamer des négociations immédiates en vue d’une solution consensuelle, durable et juste pour sauver l’entreprise et préserver ainsi des intérêts nationaux et vitaux ;

-appellent les travailleurs à refuser tout débordement dangereux et opter raisonnablement d’une manière responsable à la sauvegarde, en même temps, de leurs intérêts véritables et de la pérennité de leur précieux outil de travail;

-demandent à l’administration de la SNIM de revenir sur les décisions hâtives prises à l’encontre des travailleurs afin de susciter un climat social apaisé en adéquation avec l’esprit du dialogue national vers lequel s’acheminent tous les acteurs nationaux.

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge