Forum sur les politiques en matière de drogues en Afrique de l’Ouest

les-voies-du-trafic-de-cocaine-en-afrique-de-l-ouest« Sensibiliser et  favoriser la compréhension de la véritable nature du problème des drogues dans la région ouest africaine, et sensibiliser également les décideurs aux problèmes auxquels les consommateurs des drogues, responsables de l’application des lois et politiciens font face », tels sont les objectifs assignés à un forum  sur les politiques en matière de drogues, qui  se tient à Accra ( Ghana) .Ce forum, organisé par l’Initiative de la Société Ouverte pour l’Afrique de l’Ouest (WACSI) et la Fondation Kofi Annan (KAF), en collaboration avec la Commission Ouest-Africaine de Drogues (WACD) et le Consortium International sur les Politiques des Drogues (IDPC), avec le soutien d’USAID, regroupe une trentaine de journalistes ouest africains.

Les organisateurs  de cette rencontre reconnaissent l’échec des systèmes de contrôle dans le monde. « La demande en fourniture  de drogue ne fait que croitre. Et l’ampleur est effrayante dans le monde», peste Jamie Bridge du Consortium International sur les Politiques des Drogues (IDPC). D’où l’importance des rôles des médias. Quant à Mme Nana Asantewa Afadzinu, directrice exécutive de l’Initiative de la Société Ouverte pour l’Afrique de l’Ouest (WACSI), elle juge  importante la tenue de cette rencontre. « Les médias ont un rôle important à jouer en plantant le décor. Au lieu de criminaliser, il serait, préconise-t-elle, nécessaire de privilégier le traitement, l’éducation et un soutien au changement des méthodes. Les médias doivent être ainsi à l’avant-garde de ce combat en incitant les États à formuler des politiques de promotion », souligne-t-elle.

Cette rencontre se tient dans un contexte marqué par un recul des guerres civiles en Afrique de l’Ouest . La démocratie s’est renforcée, et les économies sont en pleine croissance. Cependant, toute une série de nouvelles menaces est en train de compromettre ce progrès: des complicités au niveau local, des cartels internationaux portent atteinte à certains pays et communautés et ils ravagent des vies.

Les problèmes liés aux drogues sont évidents partout dans les sociétés en Afrique de l’Ouest. Compte tenu de ces défis, la Commission a formulé certaines recommandations qui font appel aux gouvernements des États ouest africains de traiter l’utilisation des drogues comme un problème de santé publique, investir dans les services de santé basés sur les preuves et reformuler des lois et politiques antidrogues – y compris la décriminalisation des délits mineurs non-violents.

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge