France: premières condamnations pour « apologie du terrorisme»

Palais de Justice de ParisAprès les attentats qui ont fait 17 morts à Paris, la justice française a prononcé pour la première fois ce mardi des condamnations pour « apologie du terrorisme », un délit récemment introduit dans le Code pénal français.

Les présidents des tribunaux ont eu la main lourde. Quatre ans de prison prononcés à Valencienne contre un homme de 34 ans qui en état d’alcoolémie et après un accident de la route a insulté les policiers venus l’interpeller, en disant : « Il devrait y en avoir plus des Kouachi, j’espère que vous serez les prochains ».

A Toulouse, un homme de 21 ans a écopé de 10 mois de prison ferme, après avoir clamé dans le tramway sa solidarité avec les jihadistes, ajoutant : « J‘aurais dû être avec les frères Kouachi pour tuer plus de monde ».

A Paris, un homme de 31 ans, ivre là encore, a été condamné lundi a une peine de 10 mois de prison, sans mandat de dépôt, pour avoir insulté des policiers, clamant : « Je nique la France et je vais vous fumer à la kalachnikov ».

La loi du 14 novembre 2014, renforçant les dispositions de lutte contre le terrorisme, fait donc une entrée fracassante dans les prétoires, les condamnations se multiplient. « Il ne faut pas reculer d’un centimètre », a ainsi précisé le procureur de Toulouse alors qu’il réclamait de la prison ferme pour apologie du terrorisme.

Source : RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge