Célébration de la Journée mondiale de la Population en Mauritanie

Un alibi pour parler du 4ème RGPH-2012. A l’instar de la communauté internationale, la Mauritanie a célébré hier, lundi 11 juillet 2011, la Journée mondiale de la Population sous le thème «Un monde à 7 Milliards de population ». La journée a été lancée par le Ministre des Affaires économiques et du développement, en présence de ses homologues de la Santé et des Affaires sociales, mais aussi du représentant de l’UNFPA en Mauritanie, Edelki Abo et celui de l’OMS.
En marge de la cérémonie officielle, une communication a été présentée par Mohamed Ould Isselmou sur le Recensement général de la population et de l’habitat 2012. Cette grande opération d’envergure qui accuse deux années de retard aura lieu plus précisément en novembre 2012 au cours de laquelle la Mauritanie saura en deux semaines de dénombrement, le nombre exact de sa population. L’opération nécessitera la mobilisation de 4.000 agents recenseurs, 800 contrôleurs, une centaine de superviseurs et quelques 150 véhicules. L’enveloppe globale est estimée à 6 millions de dollars dont 2 millions déjà dégagés par le Fades et 1,5 million par l’Etat mauritanien.

Le reste de l’enveloppe sera ainsi au cœur des discussions qui s’engagent aujourd’hui entre les autorités nationales et les partenaires au développement, dont l’UNFPA.
Il faut dire que la Mauritanie a connu jusque-là trois recensements de la population, en 1977, en 1988 et en 2000. Il s’agit de l’unique opération qui permet à un pays de disposer d’une base de données exhaustive sur un certain nombre d’indices statistiques. Elle concerne aussi bien les citoyens que les étrangers et offre à l’Etat une masse de données nécessaires à ses planifications sociodémographiques et économiques. Elle fournit également la base des données pour les enquêtes comportementales et les enquêtes qualificatives comme elle permet le suivi des engagements nationaux et internationaux de la Mauritanie.
Plusieurs manifestations sont prévues aussi bien à Nouakchott qu’à l’intérieur du pays.
Cheikh Aïdara

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind