Des cadres de Ouadane contribuent au festival pour un montant de plus de 20 Millions d’UM


Plusieurs observateurs de la 2 éme édition du festival des villes anciennes à Ouadane ont constaté que des personnalités et cadres de cette ville connue pour l’hospitalité de ses habitants, ont ouvert leurs maisons pour accueillir des délégations et invités, prenant ainsi en charge un investissement spécial, extra – budget de 215 millions d’Ouguiyas, alloué par le ministère de la culture au festival.

Une élite de cadres issus d’un groupe social faisant partie des fondateurs de la cité historique, se sont sentis interpellés par l’intérêt que présente un tel événement pour éclairer le patrimoine et l’histoire des ancêtres.

Ce groupe de cadres, dirigé par Docteur Mohamed Lemine Ould Mohamed El Haj, figure connue au ministère de la santé, a initié l’organisation et coordination d’activités parallèles d’accueil pour alléger la pression sur celles officielles.

Ce groupe a réussi à collecter 20 millions d’Ouguiyas qui a permis d’accueillir, dans les meilleures conditions, les délégations et invités de marque, traduisant ainsi l’originalité et la noblesse des habitants de cette localité historique.

L’appartement du docteur Mohamed Lemine Ould Mohamed, un vaste ensemble de pièces construites avec des pierres, suivant le style architectural ancien finement modernisé, servit de carrefour ouvert , salon culturel et social pour les invités de marque, venus de toutes les Wilayas du pays. On y partage au menu, toutes les questions se rapportant à la cité d’ouadane, les incidences du festival et les questions d’intérêt national, en général.

Pour la circonstance, une tente traditionnelle a été dressée aussi dans la cour, témoin du patrimoine vivant de l’homme Ouadanais et ses nobles valeurs islamiques.

Par son accueil de la 2éme édition du festival des villes anciennes, Ouadane vit ces jours- ci une intense activité, malgré le vent violent de sable et tempête, qu’un journaliste a qualifié de « vent de l’histoire » . Il fait ainsi allusion au fait que les gens du bled disent que ces vents sont venus dépoussiérer l’histoire et patrimoine d’Ouadane et le renouveler à nouveau.

En fait, les vents qui ont mis à terre hier, les tentes du ministère de la culture, sont ceux là même qui ont soufflé des siècles durant sur les vestiges de Ouadane et que les autorités officielles tentent, à travers ce festival de réduire quelque peu.

Seules les maisons des fils d’Ouadane sont restées debout, face aux tempêtes du temps, pour s’ouvrir à l’acceuil des visiteurs, venus de tous les horizons. Les diverses commissions constituées par le groupe social en question, ont réunit les meilleures conditions pour ce grand mariage culturel de Ouadane.

Entre autres personnalités de cette élite on peut citer, en plus de Mohamed Lemine Ould Mohamed El Haj, docteur Mohamed Lemine Ould Baba, Mohamed Lemine Ould Naty et nombreux autres anonymes, hommes et femmes de Ouadane.

Sidi Ould Lemjad

http://www.emjad.net/

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind