Mourabitounes : Une nouvelle approche pour les joueurs professionnels.

Dans un communiqué publié sur son site, la Fédération Mauritanienne de Football ouvre la voie des sélections nationales à tous les joueurs de nationalité mauritanienne évoluant dans des clubs hors du pays de bien vouloir se manifester.
Le communiqué précise qu’après étude de leur dossier le sélectionneur national Patrice Neveu prendra directement contact avec ces joueurs afin de voir les modalités d’intégration au du sélections nationales. Vraisemblablement, il s’agit d’une nouvelle approche pour éviter les mésaventures de 2007 avec Alain Moizan, qui avait fait appel, indirectement, à des joueurs suivant les informations fournies par d’autres personnes. Une situation, qui a lui a valu le revers au Rwanda avec des joueurs, qui n’avaient de « professionnels » que le fait d’évoluer à l’étranger. « Eviter de tomber dans les pièges »
Cette fois-ci le nouveau sélectionneur, qui a indiqué lors de la conférence de presse organisée après la signature du contrat de deux ans qui le lie désormais à la Mauritanie qu’il compte faire appel à des joueurs évoluant à l’étranger pour les équipes nationales, tient à éviter de tomber dans le même piège que ses prédécesseurs en prenant des précautions par rapport aux joueurs qui vont se manifester. Connaissant bien, les championnats européens où il a plusieurs contacts, il veut avant tout prendre les joueurs susceptibles d’apporter un plus aux Mourabitounes. Il s’agit là d’une bonne initiative parce qu’il existe des joueurs mauritaniens évoluant à l’extérieur qui ont du talent. Cependant, il lui restera de les convaincre de son challenge sportif parce que la plupart de ses joueurs (les plus bons) par manque de perspectives choisissent souvent d’autres nationalités.
La leçon de la dernière CAN
Toutefois à la lumière de la dernière CAN qui vient de s’achever au Gabon et en Guinée Equatoriale et remportée par la Zambie, la piste des joueurs locaux devrait être privilégiée sur le continent parce qu’il apparait de plus en plus que ce ne sont les professionnels, ni les grands noms qui font une équipe. A titre d’exemple le Sénégal avec sa pléiade de stars venues des championnats européens est apparu bien fade face à une équipe du Soudan formée de joueurs locaux.
Mettre l’accent sur les joueurs locaux
Donc Patrice Neveu, qui a déjà débuté son travail de recherche de joueurs, doit mettre l’accent sur les joueurs évoluant dans le championnat local pour former l’ossature des équipes nationales. En 2007, l’équipe nationale des locaux avait fait un parcours honorable lors des éliminatoires de la CHAN avec des joueurs prometteurs, qui ont été malheureusement sacrifiés au détriment de joueurs soit disant « professionnels » qui n’avaient pas été au préalable supervisés. Notre championnat renferme de très bons joueurs qui bien encadrés seront d’un apport certain pour la mise en place d’un groupe homogène capable d’apporter des résultats. C’est à cela que doit s’atteler le nouvel encadrement des équipes nationales parce qu’il dispose du temps nécessaires pour trier les meilleurs joueurs et il ne restera plus qu’à greffer les « vrais » professionnels qui vont se manifester. D’ailleurs ces derniers ne se manifesteront que s’ils sont convaincus de briller au sein d’une sélection susceptible de leur apporter une aura supplémentaire.
Mohamed Feily dit Antar

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind