G5 du sahel : Première réunion des experts à Nouakchott

sahel-nktt

« La maitrise des espaces est un enjeu sécuritaire qu’un état si puissant soit-il ne peut relever seul et durablement. » C’est par ces mots que s’est exprimé l’Ambassadeur de la France en Mauritanie. Monsieur Hervé Besancenot intervenait à l’occasion de la première réunion des experts du G5 du Sahel qui se tient depuis dimanche à Nouakchott. Intitulée « Gestion des frontières : partage d’expériences », cette rencontre est organisée par le ministère de l’intérieur mauritanien avec le soutien de l’Union Européenne et la France. Elle a pour but la sécurisation d’un espace sahélien qui s’étend sur 5 millions de kilomètres carrés et couvre une population de 62 million d’habitant. Ce qui fait dire à l’ambassadeur de France à Nouakchott, présent à l’ouverture des travaux de cette réunion qu’il est difficile dans ces conditions de surveiller de façon durable les frontières. « Compte tenu de l’immensité de ce territoire, la maitrise des espaces est un enjeu sécuritaire qu’un état si puissant soit-il ne peut relever seul et durablement. » A-t-il souligné.

Selon l’Ambassadeur français à Nouakchott « la Mauritanie a été l’un des tous premiers pays touchés par le terrorisme mais elle a su relever les défis sous l’autorité du président Ould Abdel Aziz le dotant d’une stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée. » A déclaré M. Besancenot tenant a rajouter que « cette stratégie a porté ses fruits puisque la plupart des auteurs de ces attentats ont été neutralisés par les autorités et condamnés par la justice ». Le diplomate français a également rappelé qu’en 2013, les attachés de sécurité intérieure de la zone couverte par le G5 Sahel ont mis en œuvre 246 actions de coopération au profit des différentes forces de sécurités intérieures des cinq pays du Sahel. Ce qui « représente un engagement financier de 1.4 million d’euro. » a encore dit M. Besancenot qui précise qu’en 2041 le même montant sera alloué aux pays du sahel par la France en guise de soutien.

La réunion de Nouakchott qui dure trois jours se fait avec des experts allemands, espagnols et français et de leurs collègues des 5 pays. Elle sera l’occasion d’aborder le sujet sur trois axes : gestion des frontières et terrorisme ; gestion des frontières et criminalité organisée, gestion des frontières et migration… les mêmes thèmes seront examinés le 21 mai 2014 à Nouakchott à l’occasion de la 1e réunion des ministres de l’intérieur du G5 Sahel qui sera clôturée par une déclaration commune.

Zone de trafics de tous genres et du terrorisme, l’espace sahélien qui regroupe le Mali, le Tchad, le Burkina-Faso, le Niger et la Mauritanie a fait l’objet de préoccupation des dirigeants qui ont créé le G5 Sahel le 16 février 2014 à Nouakchott.

Kissima

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge