Gabon: Une capitaine expulsée arbitrairement du camp de police de Libreville

Vues de l’expulsion mercredi à LibrevilleScène de désolation présentement au camp de police, en plein coeur de Libreville, la capitale gabonaise. Une policière, le capitaine Jeanne Hortense Rougou, matricule 3406, vient d’être expulsée par une unité de police.
Selon une source digne de foi, la mission était conduite par le capitaine Okikocia et le commandant Mbembo de l’unité spéciale d’intervention (usi). Sur ordre du commandant en chef de la police, le Général Clautaire Nzé, les agents ont subito presto débarqué à son logement peu après le lever du jour.
Ils se sont ensuite mis à cogner et à défoncer les portes, sommant la policière de sortir, alors qu’elle y dormait encore avec des membres de sa famille. Quand les membres de la mission commandée ont réussi à accéder au logement de leur collègue, ils y ont fait du grabuge, mettant tous ses effets dehors.
La mission a accomplie, ils ont barricadé toutes les portes, avant de rebrousser chemin. La scène s’est passée sous le regard médusé d’autres habitants du camp de police. D’après la source, un problème de rivalité serait à l’origine de cet acte arbitraire. Les effets du capitaine Jeanne Hortense Rougou se trouvent actuellement dehors.
La policière ne sait plus à quel saint se vouer après cette humiliation. A en à croire la source, elle n’aurait pas reçu un préavis pour libérer le logement de fonction. Elle a été surprise de voir toute une unité de police  faire irruption chez elle dès les premières lueurs du jour.

J M

Source: koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge