Gala d’ouverture de la Jeune Chambre de Commerce de Mauritanie [Vidéo & PhotoReportage].

La Mauritanie s’est dotée à compter de ce vendredi 21 décembre d’une Jeune Chambre de Commerce. Selon son initiatrice, Aissata Lam, la Jeune Chambre de Commerce de Mauritanie (JCCM) qui s’inspire de l’exemple de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal a fait son entrée dans le monde des affaires pour rehausser l’image de l’entreprenariat et accompagner la dynamique économique de la Mauritanie.

« La Jeune Chambre de Commerce de Mauritanie est une plateforme qui servira aux acteurs de tous les secteurs économiques du pays », a précisé Aissata Lam lors d’un gala d’ouverture à l’hôtel T’feilà de Nouakchott.

« La mission de la JCCM est de fournir aux jeunes mauritaniens les outils nécessaires au développement du leadership, l’entreprenariat et la responsabilité sociale. Notre public cible étant les jeunes professionnels et les étudiants, ou dans les mots de la Jeune Chambre Internationale les Jeunes Citoyens Actifs », a poursuivi la présidente de la JCCM.

Aujourd’hui, la Mauritanie n’échappe pas à la problématique de l’emploi, malgré ses opportunités et ressources. Dans ce sens, on observe que l’accent n’est pas souvent mis sur l’employabilité des jeunes.

« Le développement de la culture entrepreneuriale et la croissance du nombre d’entrepreneurs sont liés à une mobilisation locale qui doit privilégier l’appropriation de celle-ci », estime le vice-président relations extérieures de la JCCM Mohamed El Hafedh, qui évoque la perspective de dynamiser l’état actuel de l’entreprenariat et de valoriser notamment les capacités entrepreneuriales des jeunes.

« Je suis convaincue que la question des Jeunes, leur participation, leur emploi, leur dignité, leur self-confidence sont des questions clés pour le futur du monde à un moment où la jeunesse représente dans la plupart des pays en voie de développement plus de 60% de la population », note Imane Ismaël, ambassadrice de la JCCM en France.

Selon Aïssata Lam, en réponse à la précarité, la fuite des cerveaux ou encore l’émigration clandestine, la Jeune Chambre de Commerce de Mauritanie (JCCM) compte organiser, par exemple, des activités qui vont permettre à des banques comme Attijari Wafa de recruter des jeunes pleins de talents ne cherchant qu’à faire valoir leurs compétences ou encore aider des compagnies comme Kinross de recruter dans la main d’œuvre locale en leur donnant accès à leur base de données de leurs membres.

« Des projets novateurs seront réalisés au cours de l’année 2013 impliquant le secteur privé, le secteur public, les étudiants, les jeunes professionnels et les organismes internationaux », a annoncé Aïssata Lam, présidente de la Jeune Chambre de Commerce de Mauritanie (JCCM).

« Sur le long terme, nous voulons créer des entités de la JCCM dans tous les pays où la jeune communauté mauritanienne est riche et grandissante comme au Canada, en Allemagne, aux USA, en Chine et en Espagne« , complète Mariem Khyar de la Représentation de la JCCM de France où vit plus de 12 600 mauritaniens avec 10 à 15% d’étudiants à Paris.

Le gala d’ouverture de la Jeune Chambre de Commerce de Mauritanie (JCCM) a été marqué par un panel sur l’investissement en Mauritanie réunissant Kane Ousmane (ancien ministre de l’Economie et des Finances), Harouna Ould Sidatt (spécialiste du développement du secteur privé), Bâ Alassane (Economiste), Ngaidé Boubakar (Directeur général Asma Qualité) et Chleuh Issam (analyste financier).

Quelques personnalités, comme Wane Sada (ancien S.G au ministère de l’économie et des finances), Dia Hawa, Dy Ould Zein (président Club des Jeunes Dirigeants d’Entreprise de Mauritanie), Hassan Ouastin (Directeur général de la Banque Attijari Bank), Mohamed Ben Said (Directeur général de Microsoft Mauritanie), l’ambassadeur du Soudan en Mauritanie, le directeur commercial de Chinguittel, ont répondu à l’invitation et soutenu également l’initiative de la Jeune Chambre de Commerce de Mauritanie (JCCM). Lors de ce gala d’ouverture, l’utile a été allié à l’agréable avec les prestations de Cheikh Ould Lebiadh et de Maalouma Mint Meydah.

Babacar Baye Ndiaye

RIMWEB VOUS Y MÈNE EN IMAGE……..

Source : Cridem

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind