Gestion de la mairie Sélibaby attise des fantasmes hors du commun.

Maire de SelibabyBano Sidibé  : D’où vient le problème?  Le maire élu au deuxième tour est entre deux  feux des géants claniques qui se disputent la gestion de la région depuis l’indépendance comme deux grosses boites  qui se battent pour des marchés. Celui des soninko  jadis de Diaramouna Soumaré devenu ce qu’il est aujourd’hui et l’autre les peuls de Yaya Kane qui reste intacte,  plus qu’une histoire d’intérêt autour d’un cercle familial bien gardé, les différents chefs de l’état qui se sont succédé à la tête du pays considèrent ces clans de malheurs comme incontournables dans la région du Guidimakha. A vrai dire les populations que prétendent représenter ces deux clans qu’ils vendent au pouvoir comme étant majoritaire dans la région est faux. La majorité est mise de côté, se sont ces haratins de tous les bords ethniques dont personne ne veut faire cas. Le clan yaya kane ne conteste pas au fond une mauvaise gestion en bonne foi de la mairie, c’est un faux alibi, nous savions tous,  ils  refusent de se soumettre aux ordres d’un maire haratin considéré comme personne subalterne qui devrait plutôt obéir à leur commandement  comme une marionnette. Le premier adjoint au maire était un partisan de yaya kane, à l’absence du maire c’est lui qui prend en charge la gestion des affaires courantes. De là ils trouvent un moyen de créer un désordre, en  bloquant  le fonctionnement de la mairie pour déstabiliser le maire, laissant accumuler des dossiers sous prétexte qu’il  ne sait pas lire l’arabe alors il ne peut signer un document dont il ignore le contenu et que le maire lui-même doit se charger à traduire tout document officiel de arabe en français pour qu’il le signe. Certains habitants voient derrière cette revendication un peu spéciale ressuscitée illico par des peuls du pouvoir pour abattre un maire haratin, celles des vieilles revendications flamsites des années 1986.   Le maire a répondu qu’il n’a pas la capacité de traduire tous les documents officiels de la république de arabe en français, même s’il le ferait volontiers, la mairie n’a pas la capacité alors qu’il y a d’autres priorités avant cela. Le maire prend alors la décision de donner la signature au deuxième adjoint qui du clan soninko. De là l’étincelle est partie, ils ont ouvert le front de la guéguerre sur la base d’une crise qu’ils ont fomenté méticuleusement.  Yaya kane en personne disait  un certain temps, jamais une personne d’origine servile ne le battra lors d’une élection, ces propos choques avaient mis en colère les soninko de la région qui l’ont opposé à Malado Coulibaly, la femme à feu Bakary Coulibaly qui remportera haut la main les élections législatives dans la capitale régionale face à la personne de Yaya Kane. Selon des langues qui se tirent, la fin de l’hégémonie du clan Kane se souffle en définitif ils ont tout à perdre.

Bano Sidibé <sidibbano@yahoo.fr>

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge