Guerre au Mali : Dioncouda Traoré à l’UA : « Le Mali va rebondir en 2013 comme nation reconstituée »

 Dioncounda Traoré ici à Addis Abéba ce lundi – Ethiopie – Addis Abéba le 28 janvier 2013 – Le président de la République du Mali Dioncoundé Traoré croit encore plus fort en l’avenir de son pays.

Dans son intervention devant ses pairs, le professeur Traoré espère voir le Mali rebondir en 2013 comme une nation reconstituée.

« Il était là en 1963 comme une jeune nation forte de ses promesses et de ses espérances. Il sera là avec vous en 2013 en tant que nation reconstituée pour fêter le 50è anniversaire de l’organisation continentale », disait le président malien Dioncounda Traoré au cours du 20ème sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement qui referme ses portes. Pour le président Dioncounda Traoré, le Mali reviendra, jouant pleinement son rôle dans l’intégration africaine.

Dans son allocution, le président malien n’a cessé de dire merci. Un merci fort et qui revêt beaucoup de sens du président malien non seulement aux présidents africains mais aussi à la France et au peuples africains. « Merci donc, Président Thomas Yayi Boni, Président Blaise Compaoré, Président Nkuruziza, Président Alassane Ouattara, Président Mahamadou Issoufou, Président Johnatan Goodluck, Président Idriss Deby, Président Faure Ngnassingbé, Macky Sall…Soyez également remerciée, Mme Nkosasana Dlamini Zuma…», n’a cessé de marteler le président malien avant d’ajouter « Dites à vos peuples que le Mali saura se souvenir de cette solidarité. Elle n’a pas de prix. Pour nous, elle a valeur de pacte de sang ».
Le professeur Traoré s’est dit très touché par le geste de la France qui selon lui, a permis à l’armée malienne de renouer avec sa noble vocation de défense de la nation et du territoire. Il a indiqué que l’armée malienne est de retour : « nous pouvons vous annoncer ici et aujourd’hui que l’armée malienne est de retour, et a repris le combat avec courage dans une confiance retrouvée ».
Il a rassuré que la République du Mali est résolument engagé à travailler avec toutes les forces en présence pour rétablir la stabilité et la dignité des maliens. « Nous ne saurions donner de traitement préférentiel à aucune ethnie en particulier ni stigmatiser de groupes spécifiques », a-t-il précisé avant d’ajouter « Qu’on nous fasse seulement confiance, car les Maliens sont les premiers à comprendre jusqu’où la réconciliation est impérative pour la survie de chacune de leurs communautés et de l’ensemble national, sans distinction d’ethnie ».

« Du dialogue inter-malien dont les animateurs sont en train d’être repérés pour leur sagesse et leur lucidité, il est attendu tout simplement qu’il mène les Maliens, sans distinction d’ethnie, de sexe, d’âge et de religion vers le même but et la même foi », a dit le président malien.
« Nous ne couperons définitivement la tête des barons de la drogue des terroristes doctrinaires autoproclamés de l’Islam qu’en concédant un investissement sans précédent pour le développement de cette zone grise aujourd’hui mais avec tout le potentiel pour être demain un havre de paix et de prospérité », a également insisté Dioncounda Traoré et d’ajouter « la paix dans le monde est tributaire de la paix dans le Sahel qui crie son besoin de Plan Marshall pour que le binôme Paix et Développement produise les fruits attendus et protègent le reste du monde des graves menaces que cette zone peut entraîner pour tous ».

Mais avant de terminer ses propos, le président malien a appelé à la solidarité et à l’accompagnement de tous les amis du Mali.

 

KOACI

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind