Guerre au Mali : La France se méfie du MNLA à Kidal


C’est désormais officiel, l’armée française est arrivée seule par moyens héliportés ce mardi soir à Kidal, dernier verrou de la colonisation djihadiste nord malienne.

Selon nos informations de sources sécuritaire maliennes, KOACI.COM apprend en exclusivité qu’une concertation aurait eu lieu ce mardi soir à Bamako entre des militaires français et des élus maliens au sujet du Mouvement National de Liberation de l’Azawad (MNLA) version libérateur à Kidal.

Nous apprenons que la France aurait beaucoup de doutes quant aux combattants se proclamant du Mnla rencontrés sur place depuis deux jours.

En effet, de nos sources, l’armée française émettrait de sérieux doutes quant à un éventuel plan de dissimulation d’Ansar Dine et du Mujao au Nord du Mali. Cette tendance est par ailleurs clairement palpable au sein de la classe politique malienne qui voit dans sa grande majorité, une tentative de tromperie de l’armée française par les islamistes soudainement mués en « démocrates » défenseur de la lutte anti terroriste.

Par ailleurs, dans un sondage proposé sur koaci.com, 75.7% des koacinautes estime qu’avec le Mia, le Mnla à Kidal, Ansar dine tente t’il d' »endormir » l’armée française (4126 votes, +détails voir rubrique sondage sur koaci.com)

Notons pour finir avant d’y voir plus clair dans cette affaire qui pourrait s’avérér aussi cruciale que dangereuse pour l’après armée française au Mali, qu’un contingent tchadien et malien serait en direction de Kidal alors que les hommes de l’opération serval vont au sol, passer les environs de la ville libérée au peigne fin. Certaines sources indiquent que des caches d’armes s’y trouveraient et seraient dissimulées dans des grottes de la zone montagneuse.

 

KOACI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge