Guerre au Mali : Le Sénégal va contribuer pour près d’un milliard F CFA à la MISMA, selon le président Macky Sall


Le Sénégal va débourser environ un milliard F CFA en soutien à la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA).

«En dehors du déploiement de soldats sénégalais au Nord du Mali, j’ai le plaisir d’engager le Sénégal à donner deux millions de dollars, soit 972 millions F CFA, pour prendre part à cette contribution financière pour la MISMA», indique le Chef de l’Etat dans un communiqué parvenu mercredi à koaci.com.

La conférence des donateurs réunis mardi à Addis Abeba a collecté 453 millions de dollars américains visant à combler le déficit de financement pour accélérer le déploiement de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA).

Toutefois, le sommet panafricain s’est engagé sur un montant de 50 millions de dollars pour le déploiement rapide de ladite mission.

«Nous espérons que les différentes contributions annoncées seront restituées dans les meilleurs délais pour répondre à l’urgence de la situation», dit le chef de l’Etat sénégalais.

Macky Sall a aussi salué le courage des autorités maliennes. «Je voulais saluer le courage de Dioncounda Traoré (président intérimaire du Mali) et exhorté tous nos frères Maliens à une union autour de la cause sacrée, à savoir la sauvegarde du territoire du Mali», indique-t-il.

Pour Macky Sall, des réflexions doivent être engagées pour trouver une force de stabilisation du Nord du Mali qui est sous la coupe de groupes armés. «Il nous faudra substituer à la MISMA une force pilotée par les Nations unies et composée de casques bleus pour la phase de stabilisation une fois que le territoire malien soit entièrement libéré de toute occupation terroriste», préconise-t-il.

Autre fait de l’actualité sénégalaise, l’artiste musicien, et ministre du Tourisme et des Loisirs, Youssou Ndour, reprend le micro le 23 février 2013 à Mumba (Fouta, au nord du Sénégal). Le roi du «Mbalax» (genre musical sénégalais) montera sur scène à l’occasion du «Festival à ciel ouvert» pour vendre la destination Sénégal.

Me Amadou Sall, ancien ministre de la Justice sous le régime de Me Abdoulaye Wade, dont il a été le porte-parole lors de la présidentielle de 2012, est désormais libre de toute poursuite judiciaire. Le procureur spécial près la Cour Suprême a retiré la plainte contre Me Sall, poursuivi pour offense au Chef de l’Etat.

Pendant ce temps, la traque des biens mal acquis reprend de plus belle. Après Me Ousmane Ngom (ancien ministre et actuel député libéral) et Mbaye Ndiaye, (ancien DG de l’agence des aéroports du Sénégal) entendus mardi à la Division des investigations criminelles, l’ancienne sénatrice libérale, Aïda Ndiongue, passe aujourd’hui devant les enquêteurs pour enrichissement illicite.

 

KOACI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge