Guerre de succession à la tête du SJM

SJM

Deux grands journalistes, l’un des milieux médiatiques officiels et l’autre de la presse privé, respectivement Ahmed Salem Ould Moctar Salem et Isselmou Ould Moustapha se livrent une farouche guerre de succession à la tête du syndicat des journalistes mauritaniens dont le second congrès a débuté hier ses travaux de deux jours, pour être couronnés ce mardi 25 juin par l’élection d’un nouveau bureau présidé par un successeur au président sortant Houssein Ould Meddou.

Dans une présentation de son bilan aux commandes du syndicat, le président sortant Houssein a indiqué que sa période a connu l’organisation de 42 sessions de formation sur les genres journalistiques au profit de plusieurs journalistes, la mise en place d’un groupe parlementaire de plaidoyer en faveur de la liberté de presse et la concrétisation des revendications présentées au Président de la République.

« Parmi celles-ci, dit-il, la création d’une filière pour le journalisme à l’Ecole Nationale de l’Administration, de la Presse et de la Justice, d’un fonds d’aide à la presse, la suppression de la peine de prison à l’endroit de la presse ».

MOML

Source : Temps Forts (Mauritanie)

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind