Gueule de maure, tête de nègre et plumes hypocrites

haiba jrMaures gueulards, Négros africains accusateurs et harratines victimes peuplent le quotidien bruyant de ce pays riche comme aucun autre dans le continent, modestement peuplé et tristement pauvre.

Vérité poignante et saignante, astreignante, mais révélatrice de toutes ses contradictions loin d’en être ses parties complémentaires.

Mais à y voir de très près et sous un angle qui force l’optimisme, cette vérité fut-elle très amère, constitue paradoxalement l’unique aspect qui fait le charme odieux d’une Mauritanie dans l’œil du cyclone.

Les maures voraces de pouvoir, de biens matériels et de fausse pudeur imputent leurs échecs patents de modernité ratée aux négros dans leur différences et aux harratines à leurs yeux comme tels depuis l’an zéro de la captivité de leurs ancêtres.

En revanche les négros africains chantres de la victimisation et les harratines souffre-douleur contestataires virulents de l’originalité des maures et leur imputent sans détour leur difficile et manifeste échec d’arrimage au concept moderne de l’époque.

Or, cet état inconvenant des choses pour un pays fragile est malheureusement maintenu par la volonté hypocrite de plumes calamiteuses à gueule de maure et tête de nègre ; Plumes pernicieuses qui gangrènent les sphères de la communication politique et du spectre de la masse inféconde des médias souillés par les incarnations du tribalisme, de l’ethnisme et des revendications tous azimuts de couches dominées.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge