Guidimakha : Une unité de transformation de lait à Deymegha

unite-de-transformation-de-lait-a-deymeghaDans le cadre du  Projet d’Appui à la Filière Lait en faveur de l’Insertion Economique (PAFLIE) dans la région du Guidimakha en Mauritanie et  en appui au renforcement de  la résilience de l’économie familiale et la sécurité alimentaire des ménages vulnérables à travers un appui au développement de la filière lait en zones rurales, la localité de Deymegha(à 5km de Sélibaby)  a abrité les travaux consacrés au démarrage  du projet d’appui à la filière lait  en faveur de l’insertion économique  dans la région du Guidimakha ce jeudi 13 octobre 2016. La cérémonie est  marquée par la présence de Mr Amadou Ba ,1er adjoint au    maire de Sélibaby et celles de plusieurs personnalités.

Parlant des objectifs du Projet, Mr Dia amadou de l’ONG AMAD   a précisé  que  ce projet vise à valoriser le potentiel pastoral et à augmenter la résilience des populations pour faire face à l’insécurité alimentaire dans la région du Guidimakha  en Mauritanie Et de dire pour atteindre son objectif, le projet cible, d’une part, la sécurisation des ressources de production liées à l’élevage,  et d’autre part, la valorisation des produits laitiers à travers des activités de transformation et commercialisation. Ces deux axes seront complétés par un renforcement des capacités des acteurs.

Avec comme objectifs donc  le Renforcement  la résilience de l’économie familiale et la sécurité alimentaire des ménages vulnérables à travers un appui au développement de la filière lait en zones rurales. Mais également le  renforcement  de  la résilience de l’économie familiale et la sécurité alimentaire, dans la région du Guidimakha,  à travers, la sécurisation des facteurs de production liés à l’élevage, et le développement de la filière lait, tout en permettant aux OP de se professionnaliser et de peser davantage dans l’économie locale .sont alors bénéficiaires du projet  :

  • Les éleveurs membres de l’association des producteurs de lait et viande du Guidimakha (soit 150 éleveurs de l’APLV),
  • Et 20 femmes transformatrices membres du GIE, situé à Deymegha (à 5km de Sélibaby). Agés de 20 à 40 ans, les 20 membres de la coopérative sont issus de l’ethnie Peul et 75% d’entre elles sont analphabètes. Leurs principales activités s’articulent autour de la filière lait durant l’hivernage, et la cueillette. Mais aussi et surtout :
  • L’ensemble de la population de la zone de Sélibaby soit au moins environ 6.000 consommateurs,
  • Les commerçants et distributeurs revendeurs,
  • Les services techniques de l’Etat et autorités publiques.

 Avec l’aide d’  AMAD et Acting for life, des partenaires,  Il s’agit donc  de mettre en place une approche filière, c’est-à-dire, une approche qui tient compte de tous les acteurs de la filière et essaye de distribuer de façon équitable les bénéfices. Ainsi, les producteurs pourront valoriser le lait qu’ils n’arrivent pas à auto consommer, donner ou vendre.

l’unité de transformation  sera gérée par les femmes qui obtiendront leur rémunération à partir des bénéfices tirés de l’activité ; les distributeurs profiteront d’un nouveau produit de qualité ; et finalement les consommateurs se trouveront avec un produit local de qualité à un prix raisonnable. En un mot, c’était de l’ambiance à Deymegha.

Amadou Bocar ba Ba

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge