Guinée Equatoriale: 310 opposants assassinés sous le régime d’Obiang selon l’opposition

Guinée EquatorialePlus de 300 membres de l’opposition auraient été assassinés depuis l’ arrivée au pouvoir du Président Teodoro Obiang Nguema, a dénoncé depuis la France la principale coalition d’opposition du pays lundi.
Lors d’une conférence à Paris, la Coalition d’opposition pour la restauration d’un Etat démocratique en Guinée équatoriale (Cored) dit avoir établi une liste de 310 assassinats d’opposants dans le pays ou à l’étranger sous le régime d’Obiang.
Le dernier meurtre en date serait celui de Batonifacio Nguema Esono Nchama, un opposant rentré récemment au pays.
Son nom s’ajoute à la longue liste des opposants dont celui d’un coopérant français, André Branger, assassiné en 1993 à Malabo.
« Notre message est clair. Obiang, va-t-en!Nous avons conquis notre indépendance mais aujourd’hui c’est la guerre du peuple pour conquérir la liberté » a lancé Sévérin Moto, le plus connu de ces opposants.
En 2014, le chef de l’état Obiang Nguema, au pouvoir depuis 35 ans, avait signé un décret amnistiant tous les opposants politiques en prison ou qui attendent l’issue de leurs procès.
Mais l’opposition équatoguinéene en exil ne croyant pas à l’offre de dialogue du président avait plutôt exigé son départ du pouvoir.

Source: Koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge