HARATINE: Intronisation manquée du chef des Haratines Chvagha Breîhem (ensemble tribal Dieydjba)

Il s’appelle Zoubeîr O Tiki.Il habite la localité d’Avedieydjir, relevant de la commune de Ould Birome à environ de 32 Km de Boghé, la capitale départementale.

Il a suffi que le speaker prononce son nom pour être investi officiellement pour qu’un groupe d’individus en colère interrompe la cérémonie d’intronisation. A cause selon ce groupe du non respect des clauses du compromis scellé entre les parties prenantes. La partie Haratine chvagha Breîhem représentée par M. Mahfouth O Tiki et M. Mahfouth O Sghaîr (ancien maire UFP de Ould Birome) et l’autre partie représentée par Alioune O Abdallahi O Bilal et Mohamed Vall O Bilal, respectivement Diambatt et Touarik du groupe.

En vertu du compromis arraché difficilement la veille entre les parties prenantes en présence du chef d’Arrondissement de Darel Barka. 

Compromis en vertu duquel, une intronisation tournante de la chefferie du village entre les trois groupes que sont les Chvagha Breîhem, les Diambatt et les Touarik, pour une durée d’une année, l’investiture du chef du village, Mohamed Vall O Bilalcomme premier acte de la cérémonie et l’investiture du chef de la fraction Haratine Chvagha Breîhem en la personne de Zoubeîr O Tiki (notre photo).

Devant un parterre de notables venus de tous les villages de la commune, de délégations venues d’Aleg, d’Aghchorguitt, de Boghé et de Nouakchott, les jeunes proches de la tendance Haratines Chvagha Breîhem venus de Nouakchott se sont catégoriquement opposés au compromis scellé entre les locaux. Pendant plus de 45 minutes, il faisait déjà 18 H voire plus lorsque les éléments de la gendarmerie sont entrés sous les tentes pour interrompre le grand désordre enclenché par ces jeunes furieux.

Le repas très copieux servi quelques heures avant et qui a couté des millions de nos ouguiyas a volé en fumée. Ainsi s’achève une très belle cérémonie à laquelle la ministre, Khadijettou Mint M’Bareck FALL (membre de la fraction tribale Chvagha Breîhem) a pris part avant de quitter pour des raisons sociales (rappel à Dieu de l’ancien ministre Dahmoud O Merzough). Prenant la parole, la jeune ministre enveloppée dans un joli voile s’est réjouie de répondre à l’invitation en tant que fille du terroir.

Elle a tenu à souligner que sa présence est la conséquence de l’unité scellée entre les fils de la localité. Mais, c’était sans savoir que cette union serait de courte durée, à peine la voiture de la ministre arrivée au carrefour d’Aleg que l’incident malheureux eut lieu. Elle a profité de l’occasion pour plaider en faveur de la participation massive à la marche du mercredi 09 janvier 2018 à Nouakchott. Elle a fustigé le discours véhiculé par Birame Dah Abeîd ; fondé selon elle sur la division et la haine.

Notons la participation de la tendance de l’ancien ministre Mohamed Abdallahi O Oudaa, venu massivement d’Aghcorguitt, rival de la ministre Mint M’Bareck Fall.

Brahim O Ely Salem CP Calame Boghé

Source : Terroir Journal 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *