Hausse des prix des produits de forte consommation en Ramadan à Nouadhibou

legumes-rimweb
Les produits de forte consommation en période de Ramadan ont enregistré une hausse considérable à Nouadhibou (Nord), la capitale économique de Mauritanie, a constaté le correspondant de Alakhbar.

Parmi les produis concernés, on note les pommes de terre et l’oignon, qui, réunis dans un même sac de 50 kg, coûtent, désormais, 12000 UM contre 7000 UM avant le Ramadan, soit une hausse de 5000 UM. Le prix de plusieurs autres variétés de légumes a également passé de 200 à 400 UM.

Il y aussi le lait en poudre « Sélya » dont le prix du kg a grimpé de 1400 UM à 1700 UM, soit une augmentation de 300 UM.

Encore, le carton renfermant 96 boîtes de lait de 200 ml se négocié maintenant à 11 000 UM contre 9000 UM avant, soit une hausse de 2000 UM.

Au marché central de la ville, les commerçants ont expliqué à Alakhbar que ces hausses sont dues à la multiplication des taxes d’importation en période de Ramadan.

«Faux», ont rétorqué les consommateurs, rencontrés sur place. Ils accusent d’ailleurs les commerçants « de profiter du contexte Ramadan pour gonfler les prix sans aucune raison valable ».

Ils demandent ainsi aux autorités de régulation des prix de mettre fin à cette attitude « opportuniste et mercantile » des commerçants, comme s’emporte cette consommatrice El Kory Mint Voullni.

Source : Alakhbar

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind