Hommage à Bâ Mamadou dit Mbare.

Natif de Wali Diantang, du département de Maghama dans la Wilaya du Gorgol, MBare issu d’une famille peulhe guerrière les Yaalalbe, à rendu l’âme au petit matin du vendredi 11/1/2013. Une triste nouvelle pour la République Islamique de Mauritanie qui perd l’un de ses valeureux fils.

L’homme a quitté ce monde d’ici bas, fait de violence et de plus en plus de déshumanisation de valeurs à-morales. Pour ceux qui connaissent très bien feu MBare, ont connu en lui un homme avec un franc parlé, loyal, affable fidèle et très attaché à ses principes. L’opportunisme et la cupidité n’ont jamais guidé ses attitudes et ses ambitions, loin de là.

Durant tout son parcours professionnel, il a su incarner les vertus de courage, l’assistance aux victimes d’injustices et surtout, la loyauté et l’attachement à la Mauritanie. L’homme n’a jamais versé dans la calomnie.

Il a toujours osé dire tout haut ses idées et positions et les défendre sans hypocrisie, ni opportunisme, chose rare dans notre monde d’aujourd’hui. À cause de cette franchise, certains le trouvaient comme un homme difficile de caractère. Il s’agit là bien sûr d’un jugement non fondé et c’est bien le contraire. Ce ne sont-ils pas les auteurs de ces jugements qui le sont ?

Ceux là attachés à cette société infestée de contre-valeurs faites de dénégation de toute attitude exemplaire et hostiles à l’amour pour autrui, à la franchise, à l’intégrité morale, et à la solidarité sociale, autant de valeurs cardinales qui déterminent la personnalité de base qui a jusqu’ici caractérisé notre société de référence mais qui cède de plus en plus de place à des formes de sociétés individuelles ou les valeurs cardinales précitée trouvent de moins en moins leur point d’ancrage .

C’est dire donc, que ce sont les hommes qui se réfèrent à ces sociétés dépravées qui sont de caractères difficiles, mais pas l’homme qui vient de nous quitter et ceux qui partagent les mêmes valeurs que lui. . Mbare nous a quittés tout en incarnant ses valeurs cardinales.

En 2009, tout le monde se rappelle le rôle éminemment patriotique qu’il a joué. En effet, Il a su dans un contexte de crise politique, rester au service de la Nation quand il occupait les fonctions de président de la République Intérimaire.

Et en dépit des mauvais esprits qui voulaient le diaboliser, après le coup d’Etat de 2008, Mbaré a démontré sa capacité d’être à la hauteur de cette mission sans aucun signe de difficulté. Comme tout peulh fier de ses origines ou comme diront certains son Poulaagou, Feu MBare tenait à sa dignité d’abord et rien que sa dignité. Durant cette période, Dieu merci il en est sorti aggrandi et avec lui toute la Mauritanie.

Ceux qui connaissent ses rapports avec le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz, savent que ce dernier, à toujours manifesté une grande considération à Feu MBare, même si dans la calomnie et les manœuvres perfides entretenues par un certain COE auprès du Président, les relations entre les deux hommes semblaient donner l’air d’être souvent conflictuelles.

Non, le Président Aziz, son Premier ministre et le président Messoud Ould Belkheir ont toujours fait montre d’une grande considération et de respect réciproque pour feu MBare. Ces trois hommes savent distinguer les personnes valeureuses. Et Ceux qui sont proches de MBare, témoignent également qu’il recommandait à son entourage la fidélité à l’Etat et aux hommes qui l’incarnent car un pays se respecte par ses dirigeants et la Mauritanie disait il souvent à ses proches, doit rester unie autour de son dirigeant qui œuvre pour tous ses fils.

Par ces lignes, j’ai tenu à rendre un grand hommage à celui qui à œuvré pour Mauritanie. A toute la Mauritanie, je présente toutes mes condoléances. À tous et toutes, je demande de prier pour lui et souhaiter qu’Allah l’accueille dans son saint paradis. Inallilahi wo ina illeyhou Raajioun.

BA Saidou – Cire BA

Source : Ba Saidou – Cire Ba


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind