Hommage à mon ami et frère Cheikh Oumar N’Diaye

Hommage à mon amiNé en 1984 Cheikh Oumar N’Diaye, ou MaitreN’Diaye pour les intimes, est le fils de feu Demba N’Diaye plus connu sous le nom de Demba Djigo, ancien sous officier de la garde nationale, ayant honoré son pays laMauritanie en allant combattre lors de la guerre du Sahara.
Sa mère Diarry Ba, ancienne militante dans la société civile, et également grande sœur de Ba Samba Harouna, de la radio Mauritanie et de Ba Abdoulaye, journaliste et ancien porte parole de Sidi Ould Cheikh Abdallahi.
Cheikh Oumar N’Diaye a effectué de brillantes études en droit puis il fut orienté dans le journalisme par son célèbre oncle journaliste, de renom Ba Abdoulaye. Cette passion pour la communication et la presse deviendra un succès car très amoureux de la discipline Cheikh Oumar forgera son nom et tracera son chemin avec le journal l’Authentique où il deviendra une véritable plume, consommée par les lecteurs qui voient en lui un homme honnête et intègre dans son travail, sans à priori.
J’ai connu Cheikh en 2005 et depuis nous ne nous sommes plus séparés. Notre amitié prenait du sens et de la valeur au fil du temps. Ce que je retiens de cet homme, c’est sa simplicité mais son incroyable sens de la Paix ; un pacifiste qui dévorait toujours son adversaire avec un sourire qui ne laisse indifférent.
Cheikh Oumar, c’est cette espèce d’homme rare et surtout fidèle à sa parole et attaché à ses principes et valeurs religieuses ; un homme qui ne délaissait guère la prière qu’il effectuait toujours à l’heure et nous jetait ces phrases  » boy venez prier pendant qu’il est encore temps sinon deye onne mayyi diango «  Cheikh était un vrai taquin et adorait rire des bêtises de ses copains.
Un jour Cheikh s’était tellement moqué d’un ami que ce dernier en apprenant son décès ne cessait de remémorer ces moments de gaieté et de vivre ensemble. Cheikh, l’unique garçon, qui a su être digne et qui aimait sa mère et l’a soutenue sans relâche.
Apres son mariage avec Halima Diagana, journaliste à la TélévisionMourabitoune, il envisageait récemment d’installer son épouse juste à côté de la maison de sa mère mais hélas Dieu en a décidé autrement.
La politesse, le dynamisme, le sérieux, l’honnêteté, la sincérité, la disponibilité sont des mots qui l’ont accompagné sa vie durant.
Personnellement, j’avais cru que le fait d’avoir perdu mon père et ma mère ne me ferait plus couler de larmes mais la disparition tragique de Cheikh Oumar N’Diaye m’a profondément touché.
La volonté de Dieu gagne sur tous les humains alors prions pour Cheikh Oumarmais aussi pour Ahmedou Ould Abdel Aziz.
Cheikh Oumar N’Diaye tenait à aider les démunis. La preuve, durant toutes nos activités humanitaires avec la Marmite du Partage, il était la à écouter les populations démunies et revenait écrire un article sur leurs conditions de vie. SurLemgheytti dar Naim, Dar Beyda, Kebba Marbatte, Tarhil Toujounine, Tarhil 17,Tarhil 18, Ligreyga Arafat, pour ne citer que ces quartiers où il se rendait a nos côtés pour assister les démunis.
Il a continué cette mission de toujours servir en accompagnant la FondationRahma et c’est sur la route du sourire et du partage que sa vie a pris fin.
Inna Lillahi wa inna illeyhi radjioune
Repose en paix soldat du cœur comme j’aimais le surnommer
Ton ami et frère qui te gardera à jamais dans son cœur

Khally Diallo
Fondateur de la Marmite du Partage

Source : Marmite Du partage

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge