Il accuse sa femme d’infidélité, menace de la frapper et insulte ses beaux-parents

Commissariat de Tevragh-ZeinaCheikh Ould Achkoune a été déferré au Parquet de la République et placé sous contrôle judiciaire pour avoir voulu bastonner sa femme et insulté ses beaux-parents. Tout aurait commencé au détour d’une chaude dispute au cours de laquelle, Cheikh a accusé sa femme d’infidélité, criant qu’il ne peut pas continuer à entretenir une femme qui se fait papoter par d’autres.
En colère, la femme lui demande de lui donner une seule preuve de ses allégations, soulignant qu’au contraire, c’est lui qui fait le mauvais garçon, car il ne rentre que tard dans la nuit. Il voulut la frapper, mais la femme réussira à s’enfuir et alla tout raconter à ses parents.
Ceux-ci débarquèrent dans l’intention d’arranger les choses mais Cheikh n’était plus qu’une boule de nerfs. Il les insulta copieusement. Sidérés, ses beaux-parents allèrent porter plainte au Commissariat de Tevragh-Zeina 1. Arrêté puis interrogé en présence de son épouse et de ses beaux-parents, Cheikh a été déferré au Parquet de la République.
Entendu par le Procureur puis l’ex juge d’instruction du 6ème cabinet, il a été libéré sous contrôle judiciaire. Il devra passer deux fois par semaine au Commissariat jusqu’à ce que la Justice se prononce sur son cas.
Informée par l’une des proches de la femme, Aminetou Mint Mokhtar de l’AFCF regrette qu’elle ne fût pas informée dès le début. «Il accuse son épouse sans preuve et il menace de la frapper encore et plus pire il insulte ses beaux-parents. Ce type ne mérite que la prison. Il a la chance que je n’étais pas informée dès le début » dit-elle. Affaire à suivre.

Source : Abou Cissé
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge