Il écope d’un mois ferme pour avoir asséné des coups de machette à l’amant de sa mère

Un mois ferme, c’est la peine écopée hier par le prévenu Amath Niang. Il avait asséné de violents coups de machette à l’amant de sa maman, nous FILLE VIOLEEapprend L’Obs.

Amath Niang, ce jeune homme âgé d’une trentaine d’années, a été condamné à un mois ferme par le Tribunal départemental de Kaolack. Issu d’une famille démunie, il a un père malade et une mère… pas tout à fait comme les autres.

Une situation qui l’a fait atterrir à la Maison d’arrêt et de correction de Kaolack pour avoir asséné des coups de machette à un homme qu’il accuse d’être l’amant de sa mère. Furieux, le garçon l’était lorsqu’il a aperçu dans les bras de sa maman, O.T., âgé d’une soixantaine d’années, alors que son père luttait pour sa survie.

Ivre de colère, le jeune homme a tout simplement pris un coupe-coupe pour frapper cet « ami de son père ».

Devant la barre du tribunal de Kaolack, il reconnaît les faits. Mais la partie civile, Oumar Thiam, a réfuté avoir eu des relations sexuelles avec la maman de Amath Niang. Ses dénégations n’ont pas convaincu le président du tribunal qui lui rétorque que la mère du prévenu avait bel et bien soutenu devant les enquêteurs avoir eu des rapports sexuels à trois reprises avec lui, le plaignant.

Finalement, le tribunal a condamné le jeune homme à un mois ferme après l’avoir déclaré coupable de coups et blessures volontaires.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge