Immigration : l’Europe à tout prix d’Alpha Coulibaly

Immigration - Alpha

Alain Mabanckou est un écrivain franco-congolais.

La romancière suisso-gabonaise Bessora et l’illustrateur français Barroux se sont associés dans cette bande dessinée pour montrer un autre visage de l’immigration à travers un récit où le rêve de l’ailleurs hante le narrateur ivoirien Alpha Coulibaly. Celui-ci pense que « l’Europe est un bon endroit pour vivre ». Sa belle-soeur tient un salon de coiffure à Château-Rouge, à Paris.

Pour lui qui n’est pas chanteur comme Alpha Blondy, mais ébéniste, aller en Europe est un véritable parcours du combattant. Le consulat de France à Abidjan est un frein car il lui demande une attestation d’accueil, un visa, un certificat de travail, une inscription au registre du commerce, une attestation de congés, etc.

Peu importe le statut de son grand-père, ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale. Ce voyage a un prix, et il n’a pas encore fini de payer aux passeurs le coût du déplacement de sa famille. Son fils et sa femme se trouvent en effet à Paris depuis plus de six mois et ne lui donnent plus aucune nouvelle. Alpha avait dû s’endetter pour les faire « traverser ».

Il tient maintenant à les rejoindre. Vendre son ébénisterie ? Elle ne vaut pas grand-chose, et il faudrait qu’il liquide également tous ses biens, notamment sa maison. Il passera entre les mailles des filets des passeurs véreux, il donnera des pots-de-vin, connaîtra ces camps de réfugiés où le désappointement se lit sur les visages figés par l’incertitude et la terreur des Africains pris au piège de leurs illusions.

Il subira le calvaire de la traversée en bateau – et les images de l’actualité ne sont jamais loin, donnant au lecteur l’impression d’une histoire authentique. Le jeu en valait-il la chandelle ? La Ville Lumière est-elle réellement cet eldorado tant rêvé ?

Sans verser dans le misérabilisme, ici l’humour adoucit cette tragédie portée par les images réalistes et attachantes d’un Barroux au plus haut de sa forme. Le texte de Bessora, une des romancières de premier plan du continent, en appelle au passage à une certaine solidarité africaine : Alpha est persuadé que « le nord de l’Afrique n’est pas toujours accueillant avec le sud du Sahara ».

Un livre salutaire en ces temps où le monde se « globalise », comme on dit, et où la plupart des pays du Nord perçoivent l’immigré comme la cause principale de la dégradation de leur situation économique, poussant l’ingratitude jusqu’à oublier le rôle de ces étrangers qui vinrent dans les moments les plus tragiques de l’histoire de l’Europe.

Source : J.A

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge