Incidents de Kaédi : l’UFP appelle à la retenue

UFP-Maloud
Le président de l’UFP, Mohamed Ould Maouloud s’est dit préoccupé du développement très dangereux pris par l’incident de Kaédi avec une certaine proportion raciale dans cette importante ville du pays.

Lors d’un point de presse tenu, ce mardi 9 juillet, au siège de on parti, Ould Maouloud a réaffirmé l’attachement de l’UFP à l’unité nationale d’où l’urgence, selon lui, d’agir vite. Parce que de telles situations peuvent dégénérer. « Il faut désamorcer actuellement cette situation tendue en intervenant de manière urgente », a-t-il déclaré. Ould Maouloud annoncera l’envoi mercredi matin d’une délégation de haut niveau de sa formation politique à Kaédi afin de contribuer à l’apaisement de la tension et à rechercher une solution ». Pour cela, Ould Maouloud appelle l’administration, les acteurs politiques, la société civile et les personnalités à agir et à calmer la situation. La tension existe

Le fait qu’une altercation entre un commerçant et une femme marchande prenne un relent racial est extrêmement grave, estime le président de l’UFP. Il y a quelque chose de profond dans cette situation, ajoute-t-il avant de faire remarquer qu’en Mauritanie, la crise économique, sociale crée un état de frustration. L’ampleur qui a correspondu à cet incident qui a dégénéré a une signification réelle.
Le rapport entre l’administration et la population locale reste marqué par un manque de confiance, indique Ould Maouloud. Il fait savoir que « la gestion de l’administration de tous les problèmes est considérée comme douteuse et non conforme. C’est un climat de méfiance qui est aussi un autre facteur de développement regrettable ».
Aujourd’hui, il est nécessaire, plaide Ould Maouloud, de « calmer la situation » et «ine pas attendre que les événements prennent une autre tournure. Il faut prévenir », a-t-il soutenu.
Source : LECALAME

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind