Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) : Communiqué de presse

Le bureau de l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) à Tembedgha (El Hodh Echarghi, Est du pays) a procédé, ce lundi 20 mai 2013, au signalement au près des Autorités administratives d’un cas d’esclavage dont la victime est une mineure (13 ans) répondant au nom de Zeineb Mint Etraha et la responsable Zeinab Mint Tolba épouse de Cheikhna Ould Khatry Ould Tolba.

communiqué ira IRA avait effectué toutes les vérifications d’usage et s’était assurée au près du voisinage de la victime de la réalité de ce cas d’asservissement. Des témoins oculaires, voisins de la victime, avaient assuré que Zeinab et sa mère Traha Mint Mohamed sont toutes les deux esclaves chez Mint Tolba.

Malgré l’ensemble de ses éléments, le commissaire de police Ahmed Salem Ould Tweinsy, au lieu de convoquer les accusés comme le prévoit la loi, les avait discrètement prévenus de la démarche d’IRA en les engageant à faire disparaître toutes traces de leur forfait.

Ainsi, le Commissaire, s’était-il permis de rire au nez des militants d’IRA en leur disant que leurs informations étaient infondées quand ces derniers s’étaient présentés au commissariat. Sous l’insistance des militants d’IRA, le Commissaire envoya des agents de police sur les lieux pour constater qu’il n’y avait plus trace de la victime alors qu’eux lui avaient parlé juste avant de procéder au signalement…

Poussant le vice à son extrême, le Commissaire accusa les militants d’IRA de « faux témoignages, et menaça de les arrêter. IRA, tout en exprimant son étonnement devant l’entêtement de certaines autorités administratives à refuser d’appliquer la loi criminalisant l’esclavage, affirme

1- sa condamnation ferme et sans équivoque de la complicité manifeste du Commissaire de police Ahmed Salem Ould Tweinsy avec des accusés de crime contre l’humanité et son implication dans l’organisation de la disparition de preuves;

2- sa demande adressée à l’Etat mauritanien pour diligenter le plus rapidement possible une enquête à propos de cette affaire visant à appliquer la loi 2007/048 criminalisant les pratiques esclavagistes pour que justice soit rendue contre Zeineb Mint Tolba et le commissaire Ahmed Salem Ould Tweinsy;

3- son appel lancé à la communauté internationale pour obliger le régime de Nouakchott à appliquer les conventions internationales et nationales en la matière et punir toutes les complicités dans ce domaine;

4- son appel pour organiser deux sit-in simultanés ce mardi 21 mai 2013 l’un devant le Ministère de la Justice à Nouakchott et le second devant le commissariat de police de Tembedgha à 10H30.

Nouakchott le 21 mai 2013

La Commission de communication

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind