Inondation : Les jeunes assainissent Sebkha

 

Inondation - Les jeunes assainissent SebkhaA l’instar des autres quartiers, les jeunes de Sebkha restent mobiliser pour l’assainissement de leur quartier dont certaines zones sont difficilement accessibles souvent depuis la dernière pluie notamment.

L’Association des Jeunes de Sebkha soutenu par le P.U.D (Parti Unité et Démocratique), a procédé le 27 septembre dernier à une activité d’assainissement et d’ensablement de certains passages stratégiques de sebkha près de garage Abou et la mosquée Thierno Bal.

Vu les risques sanitaires et environnementaux, ces acteurs pour qui cette action se veut « solidaire » souhaitent s’impliquer pour encourager le civisme afin de combler avec « les moyens du bord » l’absence  remarquée de certaines autorités communales.

Parole de sinistrés

Rues inondées, eaux sales, populations sinistrées tel est le décor de ce quartier touché par les inondations comme la plupart des quartiers de la capitale. Pour une habitante, veuve et mère de 3 enfants l’inondation a accentué leur précarité : «  je n’ai pas de soutien, on souffre vraiment, on n’a même pas là où s’assoir pour manger, nous dormons dans des conditions draconiennes, l’eau a aggravé notre situation, on patauge rek » dit – donnant un coup de main aux jeunes » dit –elle sollicitant de l’aide pour passer ce cap où les eaux stagnantes constituent une source de pollution, de maladie entre autre.

Selon un autre habitant rencontré près de la mosquée Thierno Bal : « cette action d’assainissement est à saluer, même si les moyens des organisateurs sont limités».

Impliquer les jeunes dans la gestion de la cité

Une situation qui interpelle en premier lieu les jeunes selon Ousmane B.Bocoum  Président du Mouvement des Jeunes pour une Mauritanie Nouvelle. Pour ce dernier, les jeunes qui sont « les moins élus » doivent être impliqués dans la sphère politique, économique et sociale. Pour cet interlocuteur, par ailleurs investi dans la liste (P.U.D) comme 3e maire candidat Sebkha, il faut un système d’évacuation et de canalisation du quartier comme solution alternative à ces inondations.

En tête de cortège on retrouvait  Aboubacri BA, natif de Sekha membre du P.U.D, parti de la majorité. Ce dernier estime que cette activité est un acte de soutien et non une propagande politicienne. Ainsi l’action vise à « aider les sinistrés même si on a peu de moyens, nous les côtoyons, pour leur apporter un soutien moral. On n’a pas les moyens pour enlever l’eau mais on apporte du sable pour créer des passages afin que les gens vaguent au moins à leurs occupations » explique ce dernier qui est par ailleurs candidat à la mairie de Sebkha.

Créer des passages avec des sacs de sable

A défaut d’avoir, les gros moyens, le P.U.D a opté pour « une politique de proximité, on n’a pas de moyens, on sensibilise les populations » nous a expliqué Ahmedou. O. Tajeddine qui ajoute que l’inondation est « un problème d’Etat ».

Pour remédier à cette situation qui touche à l’image de marque de la capitale, des citoyens préconisent  la promotion du civisme au niveau communautaire.

Le P.U.D quant  à lui prévoit dans cette mouvance, prochainement une caravane à Basra et un meeting sans doute dans une ferveur plus politique cette fois –ci en perspectives des prochaines élections municipales et législatives.

Awa Seydou Traoré

RIMWEB

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge